Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 07:30

Tipasa : L’agriculture se porte bien

La moisson de blé tendre et dur de la précédente campagne a dépassé les 419,680 quintaux.Tipaza_agriculture.jpg

 

Mis à part l'oléiculture dont le quota programmé dans le contrat pour le renouveau agricole n'a pas été atteint, quasiment toutes les autres cultures et filières y afférentes dans la wilayade Tipasa ont été réalisées ou se réaliseront d'ici la fin de l'année 2010.

«La récolte insatisfaisante des olives comparativement à l'objectif prévu dans le contrat de performance 2010, ne touche pas uniquement la wilaya de Tipasa. Le recul constaté dans la production est ressenti pratiquement dans toutes les régions développant cette culture», explique ainsi la faiblesse de la production, un cadre du secteur agricole à Tipasa. «La saison 2009, par contre, a connu une récolte importante dans la mesure où la production engrangée dans cette filière représentait 205% des prévisions tracées alors.
Soit une performance de 26,255 quintaux», ajoutera-t-il. Pour les autres cultures et filières, classées par le ministère comme stratégiques, à l'instar des maraîchages dont la pomme de terre, le lait et les viandes rouge et blanche, la tomate industrielle ainsi que les céréales, les services agricoles (DSA) de la wilaya de Tipasa tablent sur des réalisations conformes ou dépassant même le seuil exigé par le ministère dans le cadre de la politique du renouveau agricole. A ce titre les prévisions concernant la production de la pomme de terre, dont il ne reste pratiquement que la récolte de la saison qui va débuter en mai et juin, dépassent largement le quota fixé par le contrat de performance qui est de 710000 quintaux.
«Idem pour la récolte de l'année dernière où la production de la pomme de terre a atteint 197% du barème arrêté à l'époque, c'est-à-dire 640000 quintaux», précise à ce sujet le chef de service chargé de la production à la DSA de Tipasa. Le lait, une filière largement soutenue par les pouvoirs publics, et ce de la production à la transformation en passant par la collecte, ne connaîtra pas un déficit, particulièrement en matière de production, par rapport à l'objectif assigné par le ministère qui est de 35,510 millions de litres. «Les 35,510 millions seront atteints en 2010.
D'ailleurs, la production de l'année dernière avoisinait les 34,615 millions de litres. En se basant sur cette statistique et en prenant compte également le soutien de l’Etat pour la filière, on peut dire que là aussi le barème programmé en 2010 est à la portée de nos éleveurs» remarquera à ce propos un responsable de la DSA.
Pour ce qui est des céréales où la moisson de blé tendre et dur de la précédente campagne a dépassé les 419,680 qx, soit une réalisation représentant un taux de 149% par rapport â l'objectif escompté, le contrat de performance du ministère de l'Agriculture fixe en 2010 pour Tipasa 367000 qx. «Cette année, la moisson tournera autour de 411000 quintaux pour une superficie emblavée de 16000 hectares », prévoit à ce sujet le chef de service de la producion à la DSA.

Source Horizons Amirouche Lebbal.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires