Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:20

Santé - Hypertension artérielle : «Bouger plus et manger moins»

fruits-legumes-fibres.jpg

 

« 35% des Algériens de plus de 18 ans sont hypertendus». C’est ce qui a été annoncé par les spécialistes en cardiologie lors de la journée nationale de formation continue organisée, jeudi dernier, à Blida par la Société algérienne d’hypertension artérielle (SAHA). Ce taux pourrait augmenter d’une manière très rapide dans les années à venir si des actions de prévention ne sont pas entreprises à travers un contrôle systématique. Plus de 67% des personnes contrôlées, attestent-ils, ignoraient qu’elles étaient atteintes d’Hypertension artérielle (HTA).

Une étude réalisée par le Professeur A. Chibane du CHU de Ain Taya révèle que 37,1% des habitants de cette ville sont atteints d’hypertension. Pour ce spécialiste, «la prévention commence dès l’enfance. L’allaitement a un grand rôle pour se prémunir contre cette maladie et autres affections. Il ne faut pas habituer nos enfants à une nourriture trop sucrée. Il est préférable aussi qu’ils pratiquent du sport dès leur jeune âge, leur éviter de passer trop de temps devant la télé», avertit le médecin. Par ailleurs, et selon une étude réalisée dans la région du Sud, précisément à Ain Salah et El- Ménia, et après six années de recherche, les résultats montrent que les gens du Sud sont de plus en plus touchés par l’hypertension. En effet, selon le Dr A. Bachir Cherif, du service cardiologie du CHU de Blida, 64% des 573 sujets soumis à l’étude dans les Oasis sont hypertendus. L’étude montre aussi que 18,6% du taux global touchent les sujets dont l’âge se situe entre 40 et 48 ans.

«Le changement du mode de vie, l’alimentation, le stress, sont les causes de la hausse du taux d’hypertendus dans le Sud algérien», explique le médecin. Cette étude est confortée par celle du Dr Hamidi Farah, du CHU de Blida, qui a fait une étude sur la prévalence de l’HTA dans l’Oasis d’El-Ménia. Il affirme que 60% des 636 sujets, traités dans le cadre de l’étude, sont hypertendus. Les maladies cardiaques sont la première cause de mortalité dans le monde et en Algérie.

«Les grands facteurs de risque sont : le diabète, l’hypertension, le tabac et  l’obésité mais aussi, la sédentarité, l’alimentation caractérisée par la présence de sucre rapide, des graisses et beaucoup de sel», explique le Pr Benkhedda du CHU Mustapha et président de l’association SAHA tout en avouant que cette maladie se propage de façon inquiétante dans la société algérienne. «Bouger plus et manger moins», c’est ce que préconise le cardiologue. Selon lui, et pour combattre cette maladie «mieux vaut construire un stade pour que les citoyens puissent faire du sport que de construire une polyclinique ». Enfin, le professeur Benkhedda, a tenu à préciser que 10% des femmes en Algérie allaitent leurs enfants.

Source Horizons Mokhtar Kedada.

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires