Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 08:02

Algérie - Cherchell (Tipasa) Grande animation culturelle

cherchell-animation-culturelle.jpg

Les artistes et intellectuels de la ville de Cherchell se sont investis dans l’animation durant la saison estivale, en organisant des activités culturelles variées afin de sortir leur commune de sa léthargie et offrir aux vacanciers un programme d’animation riche.

Les pionniers sont, sans conteste, les responsables de l’Unac (Union nationale des arts culturels) de la wilaya de Tipasa qui organisent pour la dixième année consécutive «la rencontre nationale des artistes peintres», qui, selon les organisateurs, est aussi une opportunité de se retrouver entre artistes, de voir du pays tout en faisant connaître leurs œuvres.

Une dizaine d’artistes peintres venus d’Alger, de Mostaganem, de Souk Ahras, de Mascara, de Tipasa et de Paris exposent dans le hall de la bibliothèque municipale de la commune à l’occasion de cette 10e édition de la rencontre nationale des artistes peintres ouverte du 4 juillet au 31 août. Les amateurs de peinture pourront se régaler en visitant l’exposition composée de dizaines d’œuvres picturales de Hachemi Ameur, le directeur de l’école des beaux arts de Mostaganem originaire de Hadjout très connu pour ses œuvres en miniature, de Saliha Imekraz peintre et poétesse de la région du Chenoua, Benbouta Sid Ali de Tipasa, Bourdine Moussa et Azoune de l’école de Paris, Ramil Mohamed de Mascara, Noui de Souk Ahras sans oublier les artistes du cru, comme Abderrahmane Bakhti et Laroussi, organisateurs de cette manifestation culturelle, pour ne citer que ceux-là. Les œuvres du défunt Mohamed Khadda font, aussi, partie de cette dixième édition de la rencontre des artistes peintres de Cherchell grâce à la présence de son épouse qui se fait un honneur de prêter des tableaux tout en encourageant les artistes à aller de l’avant malgré le manque d’engouement du public. Les responsables de l’Unac ont aussi offert aux amateurs de littérature des après-midi de lecture d’œuvres romanesques dont celle de Mohamed-Kamel Bouchama, ex-ministre, et Mohamed Sari, des écrivains natifs de la ville de Cherchell qui, au-delà de la présentation de leurs œuvres, ont tenté de redonner le goût de lire au moins durant cette période de vacances à un lectorat de moins en moins nombreux. Les amateurs de musique andalouse ne sont pas en reste dans ce programme estival de la commune de Cherchell, puisque des soirées musicales leur sont proposées pendant une semaine à partir de ce soir, et ce, grâce à la prestation des associations musicales de la wilaya et d’autres venues des régions limitrophes.

Source Infosoir R.L. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires