Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 23:56

Selon Ali Fawzi Rebaïne à Annaba

Gronde en Algerie

Ali Fawzi Rebaïne, président de AHD 54, était, mardi dernier, à Annaba où il a animé un meeting au Palais des arts et de la culture, un meeting pendant lequel les sujets développés ont trait à l’exercice du pouvoir dont il a longuement critiqué les méthodes.C’est devant une salle clairsemée et dont la composante se recrute parmi les désœuvrés et les curieux que Rebaïne a entamé son intervention, commençant d’abord par critiquer le pouvoir en place. Il dira, en l’occurrence, que celui-ci a totalement échoué en 50 ans d’exercice parce qu’il était incapable de trouver des solutions durables aux multiples problèmes et à la crise multidimensionnelle que traverse le pays, se contentant de bricolage et de rafistolage. «Si nous remportons la victoire, nous opérons un changement, un changement total dans l’exercice du pouvoir qui aura pour socle la société civile, les libertés individuelles et collectives de sorte que ces valeurs soient restaurées et respectées avec, pour objectif premier, le développement et la promotion de l’environnement socioéconomique».  Les élections législatives en ligne de mire, il poursuivra en critiquant la préparation de cette échéance dont il dit qu’elle a pris du retard du fait qu’il y a eu manipulation des listes des électeurs des corps constitués tout en doutant de l’utilité de la présence d’observateurs le jour du scrutin. Il aurait préféré, selon sa vision, que ceux-ci soient plutôt superviseurs afin qu’ils puissent contrôler véritablement la transparence et l’honnêteté. Il appellera ensuite à voter massivement le 10 mai pour consacrer le changement tant attendu par les populations et ainsi hisser le pays au niveau des nations développées. Le discours du président du parti passera en revue presque tous les sujets : multisyndicalisme, liberté de la presse, éducation, chômage, santé, logement et à chaque fois en passant, il ne manquera pas de lancer quelques piques à l’autorité en placepour faire adhérer à ses thèses un public friand de ces critiques. A la fin de son discours, l’orateur a promis, si sa formation obtient la majorité, de rouvrir le dossier des disparus et de revoir les droits des patriotes qui ont servi le pays pour combattre le terrorisme.

Source La Tribune

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires