Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 05:45

Algérie - A défaut de vacances - Acupuncture et hammam à des fins thérapeutiques

  hammam.jpg

 

Alger grouillante, Alger stressante, Alger qui carbure à 100 à l’heure nous laisse souvent sur le carreau, vidés de toute notre énergie. Comme les vacances ne sont pas pour demain, il faut trouver le moyen de se requinquer le corps et l’esprit. Et si l’on prenait rendez-vous dans un centre de remise en forme ?
Les enseignes de bien-être fleurissent ça et là à travers la capitale, à l’image de La Colonne, Dar Diaf de Bouchaoui, Secret d’Orient, le Roccoco, Medispa Harmony… Au menu : balnéothérapie, réflexologie, hammam, acupuncture, shiatsu… des méthodes douces de relaxation qui attirent de plus en plus d’adeptes.
«La Colonne»
L’acupuncture, médecine chinoise basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles sur divers points du corps à des fins thérapeutiques, revient en force à Alger à travers certains spa. Inauguré, il y a moins d’un an, «La Colonne», un nouveau centre de bien-être situé à la Colonne-Voirol, a réhabilité cette médecine millénaire chinoise en mettant à la disposition des clients et clientes des médecins chinois spécialisés dans plusieurs disciplines comme la réflexologie, le shiatsu, la pose de ventouses (tchi)… Des méthodes, qui, tout en entretenant les énergies vitales du corps, préviennent les maladies. Dans ce centre où tout rime avec sérénité et quiétude, nous avons rencontré Docteur Sun (37 ans). Arrivée il y a un an de Pékin, elle soulage tous les bobos de la vie : courbatures, tensions musculaires, migraines, insomnies… en utilisant la médecine chinoise ancestrale. «L’acupunture rebooste l’énergie vitale du corps ; le shiatsu, via un massage par pression des doigts, stimule l’énergie circulant dans l'organisme, la pose de ventouses élimine les courbatures et autres lumbagos», précise-t-elle. «Des méthodes qui ont fait leurs preuves depuis belle lurette et qui n’impliquent aucune prise de médicaments. »
Les bobos sont KO
Dans un cadre feutré et luxueux où chaque espace, joliment décoré, est une invitation à la détente, les clients s’en remettent au savoir-faire d’un personnel expérimenté. Souffrant de violentes migraines doublées d’insomnie, Lynda (36 ans), avocate, rencontrée sur place, ne jure plus que par le tuina. «Depuis que j’ai essayé ce massage à quatre mains, j’ai dit adieu à mes horribles céphalées. En plus, j’ai retrouvé un sommeil de bébé», s’exclame-t-elle. Fatiha (49 ans), une autre adhérente, abonde dans le même sens. «Combien de fois ai-je débarqué avec le ventre noué suite à une crise de côlon. Douleur disparue comme par magie après une séance d’acupuncture !» Et d’ajouter sur le ton de la plaisanterie : «Je conseille à tous mes amis et même mes ennemis de prendre rendrez-vous. Ça leur fera retrouver, à coup sûr, la zen attitude !»
Rituel du hammam
Le hammam, autre espace qui a toutes les faveurs des clientes. Dans ce cocon, tout est calme, luxe et volupté. Les candidates à la détente, via la vapeur humide, prennent rendez- vous car les séances sont individuelles. Les différentes étapes de ce rituel, alliant méthodes ancestrales algériennes, marocaines et othomanes, sont un pur plaisir pour le corps et les sens. La masseuse, comme nous avons pu le constater, utilise des produits naturels : t’fel (argile bio), savon noir (saboun dzaïr), pâte de graine de sésame, huile d’argan… Ce rituel de gommage, massage et purification s’achève avec la séance de moussage, à la manière turque. Bahia, la masseuse, fait mousser un chèche en forme de sac, avec du savon naturel. Elle le balance ensuite de droite à gauche afin qu’il se remplisse d’air. Un mouvement qui donne naissance à des milliers de petites bulles transparentes qui viennent couvrir le corps de la cliente. Le hammam induit une douce torpeur. Après cette séance, Fatiha se repose sur une banquette en sirotant un thé au citron. «J’ai l’impression que mon corps s’est libéré de toutes les toxines et les énergies négatives, murmure-t- elle. Je me sens calme, détendue et zen !»
Piscine, fitness et jacuzzi :
À l’étage du dessus, petit tour à la piscine et au jacuzzi où barbotte gaiement une bande de jeunes filles en fleurs. Une pause bien méritée après un cours d’aérobic endiablé. «La Colonne» est un espace convivial sur lequel veillent amoureusement deux dames. Farida, la gérante, et Nawel, la maîtresse des lieux. «Ce centre a été pensé pour que chaque personne qui en franchit le seuil puisse s’y ressourcer en toute harmonie. La satisfaction de notre clientèle est notre priorité», soulignent-elles. Dôté également d’un institut de beauté et d’une cafétéria, ce spa est ouvert à la gent masculine de 7 h à 10 h et de 17 h à 22 heures. Quant aux femmes, elles y sont accueillies entre 10 h et 17 heures.
«Secret d’Orient»
De plus en plus de spa sanitas pear aqua : soins par l’eau) aménagent des hammams individuels. Une formule qui séduit et accroche une clientèle de plus en plus nombreuse, comme le confirme Sabrina Tazamoucht, patronne de l’Institut Secret d’Orient Chéraga). «Les futures mariées, par exemple, réservent à l’avance leur place. Elles aiment bien venir seules ou accompagnées d’une amie. Le rituel du hammam reste un moment d’intimité et de détente, loin du brouhaha qu’elles pourraient trouver dans un bain public.» Pétales de rose, encens, jasmin, bougies flottantes et musique douce agrémentent ces séances de bain réparatrices. Artiste dans l’âme, Sabrina a même créé une eau de toilette portant le nom de son enseigne. «Secret d’Orient» se décline en un bouquet multicolore de senteurs aux fragrances naturelles : citron, menthe, thé, rose, jasmin… Des flacons qui se vendent comme des petits-pains au niveau de ce spa. Balnéothérapie, acupuncture, réflexologie, hammam… des méthodes douces de relaxation sans aucun effet secondaire, à renouveler aussi souvent que possible, pour une santé physique et mentale en béton.

Source Le Soir d’Algérie

Sabrina L.

SabrinaL_Lesoir@yahoo.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


onjour, en effet, c'est l'activité que je préfère - heureuse initiative. GENEVIEVE



Répondre
L


Bonjour Geneviève


Passez dons une journée tout en douceur


Point trop n'en faut toutefois vous pourriez vous engoncer dans une profonde léthargie qui
pourrait vous fatiguer


Alors dans ces cas, changez de fatigue….


Cordialement,


Le Pèlerin