Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 08:15

Algérie - Les auditions des ministres débutent aujourd’hui : Moment de vérité

audition_revue-de-projets.jpg

La tradition est désormais bien établie. Le mois sacré de ramadan est mis à profit par le président de la République pour auditionner les ministres.

Chacun d’entre eux aura à fournir un rapport minutieux et détaillé sur le secteur dont il a la charge. Tout sera passé à la loupe. Nul ne se soustraira à cet exercice qui a la vertu de permettre aux Algériens de savoir où nous en sommes et où  nous allons. Loin des stériles batailles politiciennes, ils auront à connaître la réalité et la consistance de projets qui ont une incidence directe sur leur vie quotidienne. Parler d’habitat, d’alimentation en énergie, d’activités commerciales, de la politique de l’eau, c’est s’immerger au cœur des préoccupations des citoyens. Pour le président de la République, c’est aussi une forme de contrôle actif de l’action du gouvernement. L’incantation idéologique cédera le pas à la vérité des chiffres.

Il ne s’agit nullement d’un simple procédé protocolaire vite expédié. C’est un véritable état des lieux qui est dressé à la fin de ces auditions où l’opinion est prise à témoin à travers des communiqués largement diffusés. Elle découvre, au fur et mesure des audiences, les multiples réalisations menées sur le terrain et les entraves qui sont rencontrées. Il ne s’agit pas seulement d’autosatisfaction mais d’une halte où les manques et les lenteurs ne sont pas occultés. Au terme de ces rencontres, c’est une véritable radioscopie du pays qui est dressée. On y découvre à la fois la réalité des projets et les projections. Le moment est aussi choisi par le Président pour donner des instructions fermes de nature à insuffler de la vigueur à l’action de l’exécutif. Cela ne dévalorise en rien les autres mécanismes prévus pour suivre et contrôler le travail du gouvernement notamment par les deux chambres du parlement.

A l’heure où le pays est engagé dans la concrétisation d’un ambitieux plan quinquennal, ce moment de vérité sera à coup sûr l’occasion de connaître les sources de blocage de nombreux projets structurants notamment dans le domaine des transports ou des travaux publics. Cette intervention du président Bouteflika va permettre de mieux définir les objectifs, d’aplanir les difficultés et de donner plus de cohérence au travail du gouvernement. Elle sera aussi de portée politique tant elle s’apparente à une tribune d’où le Président délivre habituellement des messages sur la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la nécessité de bâtir un Etat de droit.

Source El Watan Hammoudi R.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires