Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 05:19

Algérie - MCA 1-CA 1 : Trop tendres, les Mouloudéens !

MCA.jpg

Stade : 5-Juillet (Alger) Affluence : nombreuse.

Arbitres : Radjeb, Laribi et Berghati

Buts : Mokdad (19’ sp) (MCA) ; Akrout (56’) (CA)

Avertissements : Besseghir (24’) (MCA) ; Aïffa (10’), Hadria (19’), Dhaouadi (2’), Alexis (79’), Melliti (80’) (CA)

MCA: Zemmamouche, Besseghir, Bedbouda, Zeddam, Koudri, Mokdad, Douadi (Attafen 74’), Bouchema, Daoud, Sofiane (Ammour 86’), Amroune (Belklheïr 66’).

Entraîneur : Alain Michel

CA: A. Nefzi, Aïffa, Akrimi, Zaïri, Souissi, Hmam, Alexis, Hadria (Traoré 51’), Melliti, Dhaouadi, Akrout (Meriah 90’)

Entraîneur : Mahdjoub

Le Mouloudia a joué… et perdu, hier, une finale sur la scène internationale, après 35 ans d’absence. Curieusement, la dernière fois que c’est arrivé, l’adversaire avait pour nom le Club Africain et c’est ce même antagoniste tunisien que le Doyen a retrouvé sur son chemin. On se souvient que l’expérimenté Saci Attouga avait, presque à lui seul, fait échec au Doyen. Autre temps, autres mœurs et aussi autres acteurs pour ce choc algéro-tunisien.

Le chaudron du 5-Juillet en ébullition

Pas de quart d’heure d’observation au coup d’envoi de ce match et les Algérois prendront les choses en main d’entrée de jeu. A la 4e, Mokdad adresse un missile des 30 m que repousse Nefzi dans les pieds de Amroune qui ne profitera pas de cette aubaine. Les rushs mouloudéens se succèdent comme celui mené par Douadi à la 12e qui échoue par excès de «gourmandise». La prochaine occasion fut la bonne. Le même Douadi sera descendu dans la surface par Hadria. Le penalty, justement accordé au MCA, sera transformé par Mokdad (1-0). Les Algérois ne lâchent pas leur étreinte et Sofiane, qui s’est battu comme un beau diable, sera à l’origine de plusieurs occasions pour son équipe. Il servira  Amroune (30’) et Daouadi (33’) qui se montreront bien maladroits. A une minute de la pause, Amroune verra sa reprise contrée in extremis, suite à un corner de Daoud. L’homme en noir renverra les deux équipes aux vestiaires sur une logique avance au score pour le MCA. Après les citrons, les Tunisiens montreront une meilleure organisation, mais ce sera Mokdad qui allumera la première mèche (50’).

56’, Akrout tempère les ardeurs

La première action construite des Tunisiens depuis le coup d’envoi sera la bonne. A la 56’, Melliti déborde sur la gauche et adresser un centre qui sera repris victorieusement du plat du pied par Akrout. Les défenseurs du MCA étant totalement à l’arrêt sur ce coup (1-1).A partir de cet instant, le rythme du jeu baissera crescendo pour se réduire à une bataille pour la conquête du milieu de terrain. Les joueurs du CA feront preuve de beaucoup de métier et gèreront le reste du match à leur guise. Côté Mouloudia, on assistera à un florilège de ratages en tous genres. Par la suite, les occasions se feront rares des deux côtés et on était très loin du début de match tonitruant.

Le lamentable ratage de Mokdad à la 84’ illustre le désarroi du team algérois.

En toute fin de match, Ammour aurait pu offrir une victoire symbolique à son équipe sur coup franc, n’était Nefzi qui réussit à détourner. Pour espérer un meilleur finish, les joueurs du MCA auraient dû garder le rythme qui était le leur en première mi-temps. Il leur aurait fallu un peu plus de jus, eux qui ont terminé le match sur les genoux. Les joueurs du  Club Africain, grâce à leur métier, brandiront le trophée devant une équipe du Mouloudia trop tendre.

Alain Michel : «Le Mouloudia, c’est fini»

A la fin du match, Alain Michel était très en colère après cette défaite et surtout du comportement des supporters. Dans les vestiaires, il a annoncé son retrait de la barre technique du Mouloudia : «J’en ai marre, je rentre chez moi en France. Je ne serai pas présent au match de coupe et même celui de l’ESS. Pour revenir au match, on a fait une partie pleine. D’ailleurs, je peux vous dire qu’on n’a jamais joué comme ça. C’est notre meilleur match. Malheureusement, la chance nous a tourné le dos.»

«Les supporters doivent comprendre qu’on n’a pas les moyens du Club Africain»

Concernant ce qui s’est passé, notamment la colère des supporters, Alain Michel dira : «Ce qu’on a vu aujourd’hui est inadmissible. Les supporters doivent comprendre qu’on n’a pas les mêmes moyens que le Club Africain. C’est vraiment du n’importe quoi. On leur a fait croire qu’on pouvait rivaliser avec un tel adversaire, alors que la vérité est tout autre.»

«Les dirigeants ont une part de responsabilité»

Alain Michel n’a pas manqué l’occasion de pointer un doigt accusateur en direction des dirigeants sans pour autant s’étaler trop. Il dira : «Les dirigeants du club doivent eux aussi se mouiller. Ils ont une part de responsabilité.»

Gherib : «Il va passer le réveillon en France puis il reviendra»

Pour Omar Gherib, dirigeant du Mouloudia, Alain Michel partira en France pour passer le réveillon en famille, puis il reviendra au club. Même si personne n’a compris cette déclaration mal placée, la voici : «Alain Michel a trouvé uniquement un prétexte pour se rendre chez lui en France et passer le réveillon en famille. Après les fêtes de fin d’année, vous allez le revoir ici. Il n’ira nulle part. S’il doit être écarté, c’est moi seul qui prendrai la décision de l’écarter.»

Youcef Sofiane : «On a perdu la coupe à Tunis»

Youcef Sofiane estime que le Mouloudia a perdu la coupe à Tunis lors du match aller. Il dira à ce propos : «On a perdu la finale de la coupe lors du match aller à Tunis. Aujourd’hui, je pense qu’on a fait de notre mieux pour gagner. Malheureusement, le but égalisateur des Tunisiens nous a scié les jambes.»

Il est proche de l’ESS

Alain Michel est très proche de l’ESS, selon une source proche du technicien français. Notre source nous a révélé qu’il est en contact avancé avec Serrar, le président de l’ESS.

200 supporters tunisiens dans les gradins

Des supporters du Club Africain ont effectué le long déplacement de Tunis à Alger pour assister à cette finale de la Coupe de l’UNAF. Ils étaient, en effet, quelque 200 supporters à s’être entassés dans la tribune qui leur a été réservée à proximité de la tribune officielle.

Ils ont illuminé le ciel avec des fumigènes

Même  menés au score, les supporters tunisiens faisaient quand même la fête dans les tribunes du stade du 5-Juillet. Ils ont d’ailleurs allumé un grand nombre de fumigènes.

Altercation Dhaouadi- Besseghir

Décidément, ça a beaucoup chauffé lors de cette rencontre entre Zoheir Dhaouadi et Amine Besseghir. Après ce qui s’est passé entre les deux joueurs au match aller au stade de Radés, les deux joueurs ont eu une altercation. Ce qui a obligé l’arbitre à avertir les deux joueurs.

Première finale perdue au 5-Juillet

Il a fallu attendre l’année 2010 pour assister à la première finale perdue par le Mouloudia dans son antre du 5-Juillet. Après avoir gagné face à de grands clubs comme le Hafia Conakry, l’USMA à trois reprises, la JSK et l’ESS, le Mouloudia a perdu hier face au Club Africain.

Besseghir inconsolable

Amine Besseghir était inconsolable à la fin de la partie. L’arrière droit des Vert et Rouge était en larmes, car il voulait à tout prix remporter cette coupe. Il avait même promis à sa maman de la lui ramener à Mascara

Daouadi marque des points

El Eulmi Daouadi a effectué une très belle partie hier face au Club Africain. Le transfuge de l’AS Khroub a été derrière le penalty obtenu à la 20. C’est dire qu’il a marqué des points lors de ce match prouvant ainsi qu’il a sa place dans le onze type du Mouloudia.

Une pelouse en très mauvais état

La pelouse du stade du 5-Juillet n’était pas hier dans un bon état. Avec les pluies qui sont tombées sur Alger et sa périphérie, les joueurs des deux équipes ont éprouvé d’énormes difficultés à produire du jeu.

Aït Djoudi et Henkouche présents

Parmi les figures marquantes ayant assisté au match, on a noté la présence de Mohamed Henkouche, ancien entraîneur du WAT et du CRB et celle de Azzedine Aït Djoudi. Le sélectionneur de l’Equipe nationale olympique est venu voir de près ses joueurs, à savoir Amroune, Bedbouda et Daoud, tous les trois titularisés.

Le NAHD, le MCO, l’ASO et la JSK aux côtés du Mouloudia…

Les supporters du Mouloudia n’étaient pas seuls hier au stade du 5-Juillet. Il y avait, en effet, la présence des supporters de la JSK, l’ASO, du WAT et le MCO. Le représentant algérien a été soutenu par toute l’Algérie.

… les Usmistes aussi

Qui a dit qu’il existait un conflit entre supporters du Mouloudia et de l’USMA ? Beaucoup, notamment les anciens, estiment qu’il existe uniquement une rivalité sportive. Cela a été confirmé hier lors de cette finale lorsque les fans de l’USMA ont soutenu leurs voisins. Des banderoles aux couleurs du club de Soustara étaient accrochées dans le stade.

Alexis méritait l’avertissement à la 49

A la 49, Youcef Sofiane amorçait une incursion en direction du camp tunisien lorsque le milieu de terrain du Club Africain, le Camerounais Alexis, l’a taclé d’une manière anti-sportive. Un tacle qui méritait largement le carton jaune. Mais l’arbitre n’a pas bronché. Si le Camerounais avait reçu ce carton, il aurait été expulsé à l’heure de jeu.

Le Mouloudia risque une lourde sanction

Après les graves incidents ayant émaillé la rencontre, lorsque les supporters du Mouloudia ont saccagé les sièges du stade et bombardé le terrain de toutes sortes de projectiles, le Mouloudia d’Alger risque une lourde sanction de la part de l’UNAF.

Raouraoua en colère après ce qui s’est passé

Devant de telles scènes, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui occupe aussi le poste de président de l’Union Nord Africaine de Football, était très déçu et en colère en même temps. Le fait que des présidents de fédération africaine étaient présents, cela a donné une mauvaise image de l’Algérie et de la Coupe de l’UNAF.

Les Chnaoua insultent Gherib, Michel et Amroune…

Même si tout le monde s’attendait à voir le grand stade du 5-Juillet plein à craquer, les supporters du Mouloudia étaient toutefois présents. Dans les gradins, il y avait environ 30 000 fidèles supporters du Mouloudia. Ils ont tenu leur rôle convenablement en poussant leur équipe jusqu’au bout. Toute fois, après l’égalisation, ils ont insulté pendant longtemps les dirigeants, notamment Omar Gherib qui s’occupe de la section football. Les Chnaoua ont réclamé son départ lui faisant fait entendre des vertes et des pas mûres. Outre Gherib, Alain Michel et Mohamed Amroune ont eu eux aussi leur part d’insultes.

Les Chnaoua en colère

Par ailleurs, les inconditionnels des Vert et Rouge étaient furieux contre leur dirigeants et toutes les instances du pays, après avoir aperçu les supporters tunisiens allumer une trentaine de fumigènes, alors qu’ils avaient été empêchés de faire entrer les leurs.

L’arbitre arrête la partie à cause des fumigènes

On jouait la 30’ lorsque l’arbitre libyen de la partie a décidé d’interrompre la partie, pour cause de jets de fumigènes des supporters tunisiens en direction de la pelouse. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre et des dirigeants tunisiens pour calmer les esprits, notamment Mounir El Balti.

Un policier provoque des émeutes

On jouait la 69 lorsqu’un jeune supporter a pénétré sur la pelouse du stade du 5-Juillet. Ce jeune supporter a été arrêté par les forces de l’ordre. Cependant, un policier, qui était sur la main courante, a donné un coup de pied à ce supporter. Cela a provoqué la colère des supporters qui étaient assis dans le virage et le flambeau. Ils ont en effet saccagé plus d’une centaine de chaises. Ce policier aurait dû faite preuve de souplesse avec ce jeune supporter pour calmer les esprits, au lieu de les enflammer.

Amroune sort sous les sifflets

Mohamed Amroune est sorti à 20 minutes de la fin du match sous les sifflets des supporters du Mouloudia, même s’il a joué blessé à une cuisse. Le jeune avant- centre mouloudéen n’a rien à se reprocher, lui qui s’est donné à fond.

Les joueurs du Mouloudia insultés à la fin

Juste après le coup de sifflet final de l’arbitre libyen, les coéquipiers de Mohamed Lamine Zemmamouche ont été insultés par les Chnaoua qui se sont déplacés au stade pour encourager leur équipe. La colère des supporters était indescriptible.

Daouadi d’entrée

Alors que Alain Michel songeait à l’incorporer en seconde mi-temps, El- Eulmi Daouadi a été finalement aligné d’entrée de jeu. Il a été choisi par le coach pour animer le jeu mouloudéen aux côtés d’Abdelmalek Mokdad.

Amroune, la surprise de Michel

Avant le match, Alain Michel avait promis des surprises, notamment en attaque. L’entraîneur mouloudéen a, en effet, décidé d’incorporer le jeune Mohamed Amroune en attaque, en compagnie de Youcef Sofiane. Blessé à la cuisse, Amroune avait tout fait pour ne pas rater cette finale.

Bouhafer et Harkat sur le banc

Même s’il a été mis sur la liste des joueurs à libérer au mercato, Toufik Bouhafer a été convoqué par Alain Michel pour ce match., même s’il est resté sur le banc de touche. Outre Bouhafer, on a noté la présence de Sofiane Harkat, absent depuis juillet dernier pour cause de blessure.

Affrontements entre Chnaoua et supporters du CA

Hier, les supporters du Club Africain se sont accrochés avec leurs homologues du Mouloudia. Cela s’est passé hier matin devant la grande poste d’Alger. Il  fallu l’intervention des forces de l’ordre pour évacuer les lieux et mettre les Tunisiens dans un endroit sécurisé, avant qu’ils ne soient escortés jusqu’au stade du 5-Juillet.

Benchikha a rendu visite au CA au Sheraton

Avant-hier soir, Abdelhak Benchikha a rendu visite à l’équipe du Club Africain à son lieu d’hébergement, l’hôtel Sheraton en l’occurrence. Le sélectionneur national semble ne pas avoir oublié les bons moments vécus à Tunis.

Moumen pourrait se faire opérer

Victime d’une sérieuse blessure à l’ischio-jambier, Billel Moumen pourrait se faire opérer. Le jeune milieu de terrain des Vert et Rouge semble ne pas avoir de chance, en se blessant souvent. Le joueur devrait à cet effet effectuer une IRM ce dimanche pour connaître la nature de sa blessure. Selon le Dr Aït Belkacem, il pourrait passer sur le billard en plus d’une période d’indisponibilité de trois mois. De quoi être déçu pour un jeune promis à un très bel avenir.

Hannachi sous les applaudissements

L’apparition de Moh Chérif Hannachi dans la tribune officielle du stade du 5-Juillet a été accueillie par de nombreux applaudissements des supporters du Mouloudia qui ont scandé son nom pendant longtemps.

Mokdad, meilleur joueur du match

Auteur de l’unique but du Mouloudia lors de la partie, Abdelmalek Mokdad a été désigné par le jury de l’UNAF meilleur joueur de la partie. L’ex-Cristolien a fourni une partie assez honorable. Il a reçu son trophée lors de la remise des médailles

«Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il s’est passé en deuxième mi-temps»

A la fin du match, Malek Mokdad a déclaré à propos du match : «On a fait un match plein, on a pressé notre adversaire et on a réussi à marquer le premier but relativement tôt. On a fait une bonne première mi-temps. En deuxième, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je n’ai rien compris.»

Les supporters tunisiens ont fait la fête après la remise du trophée

Lors de la remise du trophée de l’UNAF, les supporters tunisiens ont fait la fête. Ils ont, en effet, allumé encore une fois un grand nombre de fumigène pour célébrer cette victoire. On se demande d’ailleurs comment ils ont pu les introduire au stade, malgré le dispositif sécuritaire impressionnant.

4e but pour Mokdad

Le but inscrit hier par Abdelmalek Mokdad, à la 20’, sur pénalty est le quatrième toutes compétitions confondues. L’ex-joueur de l’US Créteil affiche en ce moment une excellente forme.

Faouzi Rouissi retrouve le 5-Juillet

Ce match MCA- CA a été l’occasion pour Faouzi Rouissi de retrouver le stade du 5-Juillet. L’entraîneur-adjoint garde, en effet, de très bons souvenirs dans ce stade. Beaucoup l’ignorent ou ne s’en souviennent pas, mais Faouzi Rouissi a été l’auteur du but historique en 1999 avec les Aigles de Carthage face à l’EN dirigée alors par Meziane Ighil. Un but à la 44’ qui avait permis aux Tunisiens de battre l’Algérie dans son jardin.

Selon les responsables de l’OCO 600 millions de dégâts

Selon le directeur du stade du 5-Juillet, M. Malek, les dégâts causés par les supporters du Mouloudia sont estimés à plus de 600 millions. Le directeur du stade nous a fait savoir qu’une réunion aura lieu très prochainement pour situer les responsabilités et décider qui prendra en charge la réparation des infrastructures saccagées, comme les sanitaires et les sièges.

Le Mouloudia pourrait être chassé du 5-Juillet

Après ce qui s’est passé pendant le match, le Mouloudia risquerait tout simplement d’être chassé du stade du 5-Juillet. C’est ce qu’ont laissé entendre hier les responsables de l’OCO. Nous y reviendrons dans notre prochaine édition.

Le Mouloudia empoche de 80 000 euros…

Finaliste malheureux de cette Coupe de l’UNAF, le Mouloudia d’Alger a bénéficié d’un chèque à la fin de la rencontre de l’ordre de 80 000 euros. Ce sera, en effet, une bouffée d’oxygène pour le club qui traverse une crise financière.

… le Club Africain 150 000 euros

Pour sa part, le Club Africain, vainqueur de cette coupe, a bénéficié d’un chèque de 150 000 euros, en guise de récompense, après sa victoire dans cette épreuve. A la fin du match, les dirigeants tunisiens ont reçu le chèque.

Benchikha rend visite aux Mouloudéens

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, n’a pas hésité, hier matin, à rendre visite aux joueurs du Mouloudia en leur lieu d’hébergement à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui. Celui qui a entraîné par le passé le Mouloudia et récemment le Club Africain avec un titre de champion en prime, était donc le mieux indiqué pour s’adresser à Zemmamouche et les siens. Dirigeants, staff technique et joueurs étaient tous agréablement surpris par cette visite de courtoisie.

Il s’est réuni avec les joueurs pour les motiver

Le sélectionneur national n’a pas fait le déplacement pour rien, puisqu’il s’est réuni durant une demi-heure avec le staff technique et les joueurs. Benchikha a tenu à mobiliser par ses propos le groupe afin qu’il se surpasse pour décrocher le sacre comme l’ont fait les Ententistes de Sétif.

« Sachez que vous représentez l’Algérie et pas uniquement le Mouloudia »

Et pour booster le moral des troupes, Benchikha a joué sur les mots en faisant ressortir la fibre patriotique de chaque joueur. «Sachez que ce soir vous allez représentez l’Algérie et pas uniquement le Mouloudia». C’est en ces termes que s’est adressé Benchikha aux joueurs qui ont été très réceptifs et touchés par le discours du sélectionneur.

Hannachi, Aït Djoudi et Hamenad soutiennent les Mouloudéens

Dans l’après-midi d’hier, le boss de la JSK, Moh Cherif Hannachi, a rendu visite aux joueurs du Mouloudia à Dar Diaf, pour les encourager, comme il avait fait lors du match aller à Tunis. Azzedine Aït Djoudi, le sélectionneur des U23, ainsi que son adjoint Hamenad en ont fait de même.

Source Le Buteur

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires