Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 11:00

Algérie : Sit-in des médecins résidents dans de nombreux hôpitaux

medecins_en-greve.jpg

Aujourd'hui, les médecins résidents comptent organiser plusieurs sit-in à travers de nombreux hôpitaux. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Collectif Autonome des Médecins Résidents Algériens a lancé un appel pour tenir des sit-in au sein d'une dizaine de CHU répartis sur plusieurs wilayas. 

De Mustapha Bach à Alger en passant par les CHU de Constantine, Annaba, Oran et jusqu'à Tlemcen, Blida et Sétif, ce collectif qui représente également l’ensemble des Médecins Résidents Algériens exerçant sur le territoire national, avec la collaboration et le soutien des Médecins Généralistes nouvellement diplômés, des Internes et des Externes en médecine, compte mobiliser de nombreux médecins pour lancer un cri de colère contre leur marginalisation par les autorités publiques. 

Il faut savoir que cette nouvelle action de protestation intervient quelques jours après la tenue d'un premier sit-in à Alger. Mais "suite à l’ignorance de nos revendications de la part de la tutelle, nous organisons un second sit-in, ce Jeudi 10 Mars 2011 à partir de 11H30, afin d’affirmer notre mobilisation", explique à ce sujet le communiqué du Collectif Autonome des Médecins Résidents Algériens.  

Joint par téléphone, le docteur Benhabid, l'un des représentants de ce collectif autonome, relèvera que cette mobilisation orchestrée par les médecins résidents ambitionne d'envoyer un avertissement aux pouvoirs publics. Les résidents réclament une oreille attentive pour faire aboutir la révision de leur statut, l’amélioration de leur situation et des conditions de travail ainsi que la formation et la prise en charge pédagogique des étudiants en médecine et ce, pour une meilleure prise en charge médicale de nos concitoyens.

Par ailleurs, l'abrogation du service civil est également l'une des priorités de ce mouvement de protestation. "Nous ne refusons pas de servir notre pays. Mais nous voulons que ce dispositif qui a prouvé son inefficacité soit supprimé. Nous sommes prêts à aller servir les patients dans les coins les plus reculés, mais les autorités doivent nous garantir pour cela un plan de carrière", nous fait savoir le docteur Benhabib.

"Nous sommes le seul corps à qui est imposé cette contrainte. Tout le monde sait aujourd'hui que le service civil est un échec car il n'a pas apporté les solutions au déficit de médecins dans les régions enclavées", explique-t- encore en indiquant que les médecins résidents proposent, en échange, de créer des postes budgétaires pour leur permettre de travailler correctement. 

Et si apèrs ce nouveau sit-in, les autorités continuent à occulter leurs revendications, les médecins résidents déclencheront une grève dans l'ensemble des CHU. "Ce qui ne manquera pas de paralyser l'acitivité médicale", avertit le docteur Benhabib. 

Source El Watan Abderrahmane Semmar

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires