Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 23:49

Algérie - Randonnée au fort de Santa Cruz: Joindre l'utile à l'agréable

La randonnée pédestre vers Santa-Cruz, comme prévu, a eu lieu samedi dernier. Au total, plus de 763 personnes ont participé à cet évènement, qui devient, petit à petit, une sorte de rituel pour tous les amoureux de la ville d'Oran. Bien sûr, le nombre de 763 est bien inférieur au record enregistré l'année dernière, lors du mois du patrimoine, où plus de 3.000 personnes avaient répondu présent à l'appel. Mais tout de même, force est de dire que les organisateurs, qui ne s'attendaient tout au plus qu'à quelque deux cents randonneurs, n'ont pu être qu'agréablement surpris par la vision d'un tel monde sur les hauteurs d'Oran.
Ceci dit, si de coutume les randonnées vers ce fort espagnol se font à la seule initiative de l'association Bel-Horizon, pour cette fois-ci, les membres de l'association féminine FARD (Femmes algériennes revendiquant leurs droits) se sont joints à l'évènement. En effet, afin de sensibiliser l'opinion publique sur l'importance de la prévention contre le cancer du sein, ce fléau ravageur qui met chaque année la vie de milliers de femmes en péril, l'association FARD a décidé de tirer la sonnette d'alarme d'une manière originale, en l'occurrence profiter de la randonnée.
A 9 heures tapantes donc, à l'heure du regroupement des randonneurs à la place du 1er Novembre, Mme Fatma Boufenik, aidée par quelques-unes de ses collaboratrices, toutes de rose vêtues, ont dispatché à tous les participants des banderoles roses, qui sont, faut-il le rappeler, l'emblème de la lutte contre le cancer du sein. D'où l'idée de s'associer au rituel de la randonnée pédestre mené par Bel-Horizon : mobiliser afin de mieux alerter le commun des mortels.
«Il ne faut plus que cela soit un tabou, a dit Fatma Boufenik, présidente de l'association, il faut que tout le monde sache que cette maladie encourue par un grand nombre de femmes peut très bien être évitée. Mais pour cela, il faut savoir s'en prémunir dans les temps, avant que ce ne soit trop tard. Il faut que toutes les femmes comprennent cela !».
Aussi, en plus de la distribution des banderoles, les membres de l'association FARD se sont livrés, ici et là, à quelques cours explicatifs, et cela afin de mieux faire comprendre aux participants l'importance de la prévention. Un succès a été cette première randonnée de l'année 2009-2010, où l'utile a été joint à l'agréable.
Kouider Métaïr, président de l'association Bel-Horizon, nous a expliqué, pour sa part, qu'afin que cet évènement soit rendu plus attrayant, lui ainsi que les membres de son association ont décidé de l'inscrire dans des cadres thématiques. «Pour ce mois-ci donc, le thème a été la lutte contre le cancer du sein, et chaque mois il y aura un thème différent».
Avis aux intéressés : la prochaine randonnée aura lieu très prochainement. Et l'on a appris que son thème, du moment que l'événement doit avoir lieu durant le mois de décembre, sera la lutte contre le fléau du sida.
Source Le Quotidien d’Oran El Kébir A.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires