Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 00:00

Algérie - Aéronautique: Naissance du premier drone algérien à Oran

drone.jpg

 

Un premier drone algérien (avion sans pilote) a vu le jour dans le laboratoire d'aéronautique et des systèmes propulsifs de la faculté de génie mécanique relevant de l'université des sciences et des technologies d'Oran (USTO).

Cinq équipes de chercheurs spécialisées en aérodynamique, turbulences, motorisation, matériaux et en calcul des structures ont conjugué leurs compétences pour concrétiser ce projet, a-t-on appris en marge du 1er Congrès national de l'aéronautique dont les travaux se sont ouverts hier à l'USTO, en présence d'experts algériens venus du Canada et de la France, en plus de chercheurs et d'universitaires.

Selon le docteur Imine Bachir, responsable du laboratoire, ce drone est le fruit d'un premier projet sur trois programmés, qui a été réalisé dans toutes ses étapes, conception, études et essais aéronautiques. C'est un drone de type HALE (Haute Altitude-Longue Endurance) qui peut voler jusqu'à 7.000 m d'altitude avec une autonomie de 36 heures. Il a une envergure de 2,3 m de long et peut supporter une charge utile de 70 kg, grâce à une puissance de 32 Horse Power.

Ses caractéristiques le rendent idéal pour des fonctions de surveillance, notamment des autoroutes où il peut servir pour la régulation des flux automobiles et la prévention des accidents de la route, entre autres, par l'envoi de photos prises du ciel.

L'utilisation de ce type d'appareils sans pilote peut s'étendre à d'autres domaines, comme la surveillance du littoral ou encore des frontières terrestres, ce qui peut renforcer davantage les dispositifs existants de lutte contre la contrebande ou l'émigration clandestine. La première journée du congrès national de l'aéronautique a été marquée par deux importantes conférences. La première, intitulée «Les drones, un défi scientifique», a été produite par le professeur Benallegue Abdelaziz du laboratoire ingénierie des systèmes de l'université de Versailles (France). La deuxième conférence, intitulée «Certification des structures aéronautiques de la conception préliminaire au service après-vente», a été présentée par Kherrat Abdelkader de Bombardier Aéronautique (Canada).

Source Le Quotidien d’Oran Houari Barti

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Pèlerin 22/07/2015 14:42

Bonjour Massinisa
Je sais très bien que vous avez le sens de la bienvenue
D'ailleurs je me rends très fréquemment dans la région de Cherchell, / Tipasa
Cordialement,
Le Pèlerin

massinisa 22/07/2015 11:11

vous êtes le bienvenue mon chère ami en Algérie et merci pour ce poste