Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 07:16

Les nouvelles mesures pour l’emploi des jeunes sont immédiates

realites-algeriennes.jpg

 

Les nouvelles dispositions en faveur de l’emploi décidées en Conseil des ministres du 3 février dernier seront immédiatement appliquées, tous les décrets étant prêts pour l’exécution de ces mesures.

C’est ce qu’a affirmé, hier, Saïd Annane, directeur général de l’emploi au ministère du Travail, de la Sécurité sociale et de l’Emploi. Ce responsable, qui s’exprimait sur les ondes de la chaine 3 de la radio nationale, a longuement expliqué ces dernières mesures.

Il a singulièrement évoqué deux volets: la création de la micro entreprise et l’insertion des primo demandeurs d’emploi. Première bonne nouvelle pour les jeunes porteurs de projets dans le cadre de l’ANSEJ ou de la CNAC (Caisse d’assurance chômage): pour les projets dont les montants ne dépassent pas 5 millions de dinars, l’apport initial est réduit de 5% à 1%.

Ce même apport initial est abaissé de 10% à 2% lorsque le coût total du projet est compris entre 5 et 10 millions de dinars. M. Annane a rappelé au passage la récente décision du ministère du Travail ayant consacré la levée du gel de certaines activités. «Tous les créneaux d’activité sont concernés», a-t-il réitéré.

Autre avantage expliqué par M. Annane: l’Etat met à la disposition des jeunes des prêts sans intérêts de 500 000 dinars pour la location des locaux. Ce montant atteint 1 million de dinars pour les jeunes cadres voulant s’installer en cabinets groupés (professions libérales tels les médecins, les architectes, les avocats, les notaires…). «Ceci permet d’alléger les charges», explique M. Annane.

Autre avantage explicité par ce responsable: la dynamisation des mécanismes déjà en place pour la garantie du crédit aux micro entreprises et l’allègement des procédures y afférentes avec le concours de l’autorité monétaire. «Les banques sont rassurées par le Fonds de garantie qui offre toutes les conditions de financement optimales», a estimé l’invité de la radio.

«Les avantages sont encore plus importants en faveur des créateurs des micro entreprises souhaitant investir dans le Sud ou les Hauts Plateaux », souligne M. Annane. Le seuil maximal de bonification des taux d’intérêts sur le crédit bancaire a été élargi à 80% au Nord et 95% au Sud et dans les Hauts Plateaux, pour les secteurs du bâtiment, travaux publics et l’hydraulique (BTPH) et l’industrie de transformation.

Autre facilité: l’extension des périodes de différés à une année sur le remboursement des intérêts et de 3 années sur le paiement du principal du crédit bancaire. Il en est de même pour l’instauration d’une période de trois années durant laquelle la micro entreprise évoluera graduellement vers une fiscalisation totale à l’issue de la période d’exonération.

Aussi, le gouvernement a exhorté les collectivités locales à réserver un quota (20%) de contrats publics aux micro entreprises. Enfin, pour booster l’insertion des primo demandeurs d’emploi, l’Etat a décidé d’alléger les charges patronales pour inciter les entreprises à recruter davantage de jeunes. Dans ce sens, les dispositifs publics d’aide à l’insertion des primo demandeurs d’emploi ont tous été améliorés.

Source Le Quotidien d’Oran Amine L.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires