Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 23:08

Algérie - Aïn Témouchent - 200 000 estivants depuis le 1er juin

ain-temouchent.jpg

Mettant en œuvre plusieurs opérations d’entretien et de réfection, la wilaya de Aïn Témouchent a pu améliorer les conditions d’accueil et de séjour des estivants.

Les données de la protection civile font état de plus de 200 000 estivants qui ont visité les plages de la wilaya de Aïn Témouchent depuis le 1er juin, date du coup d’envoi de la saison estivale 2010 à partir de la plage de Ouardania, à l’extrême ouest. La plage a été aménagée pour répondre à l’important afflux d’estivants.

«Le toilettage opéré dans les villages côtiers commence à porter ses fruits», déclare le directeur du tourisme dans cette wilaya. Il souligne l’importance attribuée également aux actions de sensibilisation visant à la préservation de la beauté de ces plages. Il cite en particulier les 8 plages parmi les 20 autorisées à la baignade dans la wilaya, qui sont gérées par les collectivités locales, alors que les 12 autres ont été concédées. L’extension des infrastructures d'accueil constitue, alors, un axe majeur de la stratégie de promotion des activités touristiques pour la wilaya. La preuve c’est le budget important qui est consacré à l’aménagement et à l’équipement des sites balnéaires, ajoute le même responsable. Ce plan d'action englobe en outre les infrastructures de base, comme les routes, les réseaux énergétiques, d’assainissement, d’eau potable et d'autres commodités à même de susciter l'intérêt des investisseurs. Dans cette optique, deux projets ont été lancés dans le but de réaliser deux stations balnéaires, à Bouzedjar et à Sbiaât.

Le projet d’aménagement et de viabilisation de la zone d’expansion touristique (ZET) de Bouzedjar sur une superficie de 114 ha constructible, va générer, selon les prévisions, plus de 4 000 emplois directs après le démarrage des nombreux services et activités que suscite le tourisme résidentiel. La même source précise que l’Agence nationale du développement touristique (Andt), ambitionne de réaliser, sur ce site, un village touristique haut de gamme qui apportera 6 500 lits supplémentaires, soit la moitié des capacités existantes dans toute la wilaya.

En outre, le site de Sbiaât comprend une très grande plage, deux petites îles à portée de main et une crique pouvant abriter de petites embarcations. 180 ha de cette ZET seront aménagés pour les touristes sur le modèle des grandes stations méditerranéennes. Notons que la côte témouchentoise, longue de 80 kilomètres, est pratiquement vierge de toute infrastructure d’hébergement, à l’exception de deux complexes résidentiels implantés à l’ouest.

Source Horizons R.L. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires