Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 04:39

Des missiles SAM 7 saisis à Tébessa

Armes-saisies-par-l-APN.jpg

 

L'arrestation des deux activistes a permis la mise hors d'état de nuire de 19 individus qui composaient un réseau de soutien, chargé d'assurer la logistique pour les terroristes.

Le long travail d'investigation entamé par les services de sécurité depuis la chute du colonel Mouammar El Gueddafi, commence à donner des résultats. Les grands efforts fournis par l'ANP et la Gendarmerie nationale tout au long des frontières Est, viennent de démontrer l'efficacité du dispositif mis en place. Cela a permis de neutraliser la plupart des opérations d'acheminement du matériel de guerre, armes et munitions, de la Libye vers l'Algérie.
La dernière tentative en date amorcée par Al Qaîda au Maghreb a été un cinglant échec pour les terroristes et leurs réseaux de soutien. Ainsi, l'arrestation de deux terroristes dans la région de Tébessa dont l'information a été donnée dans l'une de nos précédentes éditions, vient de dévoiler un énorme trafic d'armes destiné aux maquis du Nord que les services de sécurité ont pu démanteler à temps. La mise hors d'état de nuire des deux activistes a conduit à l'arrestation de 19 individus qui composaient un réseau de soutien, chargé d'assurer la logistique pour les terroristes. Aguerris par une longue expérience acquise douloureusement sur le terrain, les forces de sécurité ont réussi à remonter toute une filière spécialisée dans l'acheminement des lots d'armes. Des missiles anti-aériens de fabrication soviétique (SAM7), en provenance de la Libye ont été saisis récemment. Nos sources souhaitent garder un droit de réserve sur les circonstances qui ont entouré cette action pour des raisons évidentes liées aux exigences de la lutte antiterroriste. Néanmoins, elles confient qu'un dispositif sécuritaire basé sur une nouvelle stratégie répondant aux défis majeurs qui se posent à l'Algérie a été mis en place le long des frontières Est et Sud-Est. Le dernier déplacement du général-major Gaïd Salah au niveau de la 5e Région militaire, il y a une dizaine de jours, entre dans le cadre de ce nouveau redéploiement qui vise à assurer aux forces de sécurité le maximum d'efficacité sur le terrain. Le chef d'état-major de l'ANP s'est réuni pendant toute une journée avec l'ensemble de l'encadrement des différents secteurs opérationnels et leur a expliqué l'importance capitale du plan d'action à mettre en oeuvre afin d'éloigner cette nouvelle menace constituée par ces missiles que les américains considèrent comme une arme redoutable pouvant provoquer des ravages si elle venait à tomber entre les mains d'Al Qaîda. Placée sous le sceau top secret, la réunion fut loin d'être banale ou protocolaire. Relevant de la sécurité de l'Etat, elle fut mise à profit par le Haut Commandement militaire dans le but d'atteindre un niveau supérieur dans la coordination entre les différents services. Il faut souligner ici que le chaos qui règne en Libye ainsi que la situation plus ou moins trouble qui sévit dans le Sud tunisien sont autant de facteurs qui rendent la mission de l'ANP assez difficile, mais pas insurmontable dans la mesure où les militaires algériens bénéficient désormais d'une longueur d'avance qui les autorise à s'organiser tout en étant confiants quant à l'issue des opérations.
Conscient du fait que la situation sécuritaire régionale a été rendue plus que complexe par l'instabilité politique au niveau de plusieurs pays du Sahel, le Haut Commandement de l'ANP sait qu'il ne peut compter que sur ses propres moyens, en espérant tout de même arriver à convaincre la communauté internationale, Américains, Européens et Africains, de la nécessité d'un travail collectif, au moins dans le domaine de la collecte de renseignements. Il faut reconnaitre que la tâche de protéger plus de 3 000 km, d'Oum Tboul à In Guezzam, n'est pas du tout évidente si elle venait à être assurée par un seul pays. Et pourtant, les Algériens sont apparemment obligés à le faire dans un contexte très difficile où certaines puissances occidentales n'hésitent pas à développer des complaisances douteuses et contraignantes pour la lutte antiterroriste.

Source L’Expression

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires