Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 23:39

Des promenades en front de mer, un centre-ville réaménagé, un port de pêche rendu aux habitants…

 

D’ici à 2030, plusieurs projets vont transformer la capitale en « éco-métropole de la Méditerranée ».

Un avant-goût en maquettes.

Alger 2030 Promenade

Faire la part belle au vert. 

La nouvelle stratégie urbaine prévoit de « débarrasser la ville des activités polluantes et dangereuses ». Points forts de cette politique plus écologique : une ceinture d’agri parcs (parc métropolitain du Baïnem), l’aménagement paysager des autoroutes, un tram train pour la rocade et de longues promenades en front de mer.

Oued el Harrach-2030

Réconcilier les Algérois avec la mer. 

Pour faire d’Alger une éco métropole de la Méditerranée, le plan de réaménagement prévoit de « redonner des espaces de loisirs et l’accès à la mer aux Algérois ». Symboles forts de la reconquête du front de mer : les piscines (comme ici, à Oued el Harrach dont la réhabilitation a déjà commencé, ou à Bab el Oued), l’aménagement de terrasses et la rénovation de la Casbah. Point fort : l’identité du vieux port dont les activités doivent rester en liaison avec la ville : pêche, plaisance, croisières…

Bouzareah 2030

Organiser des pôles universitaires.

Celui de Bouzareah (ci-dessus) sur plus de 44 000 mètres carrés, sera consacrée aux sciences sociales et humaines, aux lettres et aux langues, et pourra accueillir 8 000 étudiants. Ben Aknoun aura aussi la sienne (médecine, pharmacie et chirurgie dentaire) et Said Hamdine accueillera l’université de droit.

Stade de Baraki

Le stade de Baraki. 

Le grand stade d’Alger, construit par les Chinois, est prévu pour accueillir 40 000 supporters. Son coût : un peu plus de 100 millions d’euros.

Les promenades

Promenade-des sablettes

Parmi les promenades prévues : celle des Sablettes (plus de 4 kilomètres entre l’oued El Harrach et la station de dessalement), avec trois espaces de pique-nique, six aires de jeux, deux terrains de pétanque, deux espaces de skateboard, une promenade piétonne et une piste cyclable. Le directeur des Travaux Publics Mohamed Abdenour Rabhi a annoncé le mois dernier que « Le taux d’avancement des travaux de traitement de la plateforme est de presque 85% ». Ouverture annoncée pour juin.

Place des martyrs 2030

Place des Martyrs

Un mémorial, forêt de monolithes jaillissant du sol, sera consacré au souvenir des martyrs.

La bouche de metro de la station-musee

La bouche de métro de la station-musée, prévue pour 2015, sortira directement sur la place.

Quartier des affaires

Hôtels, entreprises du secteur tertiaire, palais des congrès, parc urbain… Le nouveau quartier d’affaires d’Alger, près de l’aéroport, commence déjà à se dessiner. L’idée : requalifier les fonctions urbaines pour améliorer notre cadre de vie. D’ici à 2029, Alger « ville-monde » projette de tourner son économie vers les services.

Source Le Figaro.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires