Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 07:50

Algérie - Foulées des gazelles algériennes - Une belle réussite

Foulee des gazelles» algeriennes

 

La course les foulées des gazelles algériennes s'est déroulée dans une ambiance de fête avec la participation de femmes de différents âges, hier matin, au parc zoologique et des loisirs de Ben- Aknoun (Alger) sur une distance de 4 kilomètres.

Environ 150 femmes étaient sur la ligne de départ de la course en allure libre (courir ou marcher) au niveau du Village africain dont le coup d'envoi a été donné par la championne olympique algérienne du 1 500 m à Sydney 2 000, Bénida Nouria Merrah. «C'est une belle initiative. Cela fait plaisir de voir autant de femmes algériennes venir faire du sport avec autant de plaisir et de motivation. J'aurais aimé être au départ de cette course avec elles», a déclaré à l'APS Bénida Merrah. Organisée par Sport Events International, les participantes ont été scindées en quatre catégories d'âge (de 17 à 77 ans) lors de cette course : «grand-mère avec sa fille», «mère avec sa fille», «entre copines» et «challenge des entreprises». La première place dans la catégorie «grand-mère avec sa fille» est revenue à Bouzid Fatima, suivie de Amamra Assia et de Lalout Rachida. Dans la deuxième catégorie «mère avec sa fille», le dernier mot est revenu à Younsi Saïda, suivie de Hami Michelle et d'Aoudia Meriem. La première place dans la troisième catégorie est revenue à Harrak Meriem, suivie de Harik Djamila et de Benaziza Hadjer. «Je suis contente de pouvoir participer à cette course réservée à la gente féminine. Beaucoup de santé et de bonheur pour toutes les femmes algériennes en particulier et pour toutes les femmes en général à l'occasion de la Journée mondiale de la femme», a souhaité Bouzid Fatima. Plusieurs femmes étrangères exerçant en Algérie ont été au rendez- vous des foulées des gazelles algériennes pour profiter de cette journée ensoleillée du mois de mars et partager des moments de détente avec leurs amies algériennes. «Je suis de nationalité autrichienne. Je vis en Algérie depuis 3 années et je m'entraîne régulièrement avec mes amies algériennes. Je suis venue aujourd'hui pour la bonne cause. D'abord pour faire du sport et aussi pour fêter la Journée mondiale de la femme», a affirmé Ingrid Schwaiger. «C'est super de voir toutes ces femmes ici. J'ai participé au Marathon international d'Alger en juin dernier, il y avait beaucoup de monde. Ça m'impressionne de voir autant de femmes venues aujourd'hui», a, pour sa part, indiqué la Canadienne Kristine Randan, employée à l'ambassade de son pays en Algérie. D'autre part, une marche sur une distance d'un kilomètre a été organisée au profit des non-voyants.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires