Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 07:40

Le métro d’Alger transportera 25.000 personnes par heure

metro alger-copie-4

 

Le métro d’Alger assurera, une fois mis en service en novembre prochain, le transport de quelque 25.000 personnes par heure et par sens sur son unique ligne, a déclaré lundi à Alger le directeur général de l’entreprise du métro d’Alger (EMA), Hadebi Aomar qui s’exprimait en marge d’une journée d’information et de sensibilisation sur les missions de l’unité de police du métro.

Pour lui, les conditions nécessaires à l’exploitation de ce moyen de transport urbain, à partir du 1er novembre, sont toutes réunies. Il a ajouté que onze trains sont prêts à entrer en fonction avec une capacité de transport de 1.240 passagers chacun.

Le métro d’Alger fonctionnera tous les jours de la semaine sans exception, de 5h00 à 23h00, au rythme d’une rame toutes les 3 minutes pendant les heures de pointe, et d’un train toutes les 5 minutes durant les heures creuses. S’agissant des extensions prévues sur le parcours du métro, ce dirigeant a fait savoir que la partie génie civil du tronçon Haï El Badr-El Harrach, long de 4 km et comprenant 4 stations, serait achevée vers la fin de l’année prochaine.

Quant au tronçon Place des Martyrs – Emir Abdelkader (1,6 km et 2 stations), il sera réceptionné à la fin 2013 a encore signalé M. Hadebi. Le premier responsable de l’EMA a par ailleurs indiqué que les travaux relatifs au tronçon reliant Haï El badr à Aïn Naâdja (3,6 km et 3 stations) avaient été lancés il y a 3 mois, alors que les extensions El Harrach-Bab Ezzouar et Place des Martyrs-Chevalley sont encore au stade des études.

Les anciennes difficultés surmontées

Sur les difficultés rencontrées pour la réalisation de ce vieux projet qui avaient notamment trait à l’accès au foncier et à la gestion des réseaux utilitaires (eau, gaz, électricité, assainissement…), M. Hadebi a précisé que la rénovation de ces réseaux était effectuée par l’EMA, ce qui a constitué, a-t-il souligné, " une charge financière supplémentaire ainsi qu’une perte substantielle de temps ".

Le directeur général de RATP El Djazaïr, Pascal Garret a indiqué, pour sa part, que les activités opérationnelles qui étaient au programme ont été, jusqu’à l’heure actuelle réalisées à 80%. Affirmant que les essais se déroulaient " selon le calendrier mis en place ", M. Garret a fait savoir que la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) procèderait, dès le 15 octobre, à l’installation de ses services, essentiels pour la sécurité de l’ouvrage et de ses usagers, tandis que la protection civile procèdera à des exercices de simulation de situations d’urgence.
D’une longueur initiale de 9,5 km, le projet du métro d’Alger desservira, sur dix stations, les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-centre. Entamés dans les années 1980, les travaux du métro d’Alger avaient été suspendus pendant plusieurs années, accusant un retard énorme, avant d’être graduellement relancés à la faveur de deux grands plans nationaux d’investissements publics pluriannuels, celui de 2000-2004 et celui de 2005-2009

Source Algérie Plus Khidr Omar

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires