Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:23

Cette extension salvatrice pour Alger sera finalisée vers la fin 2015.

metro alger-copie-4

 

Le métro sera étendu aux quartiers ouest de la capitale. L'Entreprise du métro d'Alger (EMA) vient de lancer en effet, un appel d'offres pour réaliser les études préliminaires et détaillées des extensions vers Chevalley, Dely Ibrahim, Chéraga, Ouled Fayet, El Achour et Draria.
Pour soumissionner, les bureaux d'études doivent justifier avoir «réalisé au cours des dix dernières années au moins trois projets d'études englobant tous les domaines de génie civil, aménagement installation et équipements de système métro, d'une longueur cumulée au minimum de 10 km», précise l'EMA.
Dans le cas d'un groupement de bureaux d'études, le chef de file doit être majoritaire et doit avoir exécuté pour sa part les mêmes réalisations pendant le même laps de temps.
Chaque membre du groupement «doit avoir réalisé ou contribué à la réalisation, pendant les cinq dernières années, d'au moins un projet d'études dans l'un des domaines de génie civil des infrastructures de transport», ajoute la même source.
La première ligne du métro (N°1) d'Alger, reliant la Grande Poste à Haï El Badr est en service depuis le 1er novembre 2011. Les travaux de réalisation de deux extensions, l'une vers El Harrach et l'autre vers Bab El Oued sont en cours. L'EMA a lancé les études pour d'autres extensions dont celle vers Aïn Naâdja.
Concernant l'extension vers Bab El oued, il faut savoir que l'arrêt de la Place des Martyrs sera une station-musée à deux étages à réaliser à près de 34 mètres de profondeur avec en sus un nouvel itinéraire reliant la rue Boumendjel au Jardin de Prague (Grande Poste).
Tout comme à Rome ou Athènes, des équipes d'archéologues ont été diligentés pour s'imprégner du décor archéologique découvert. Selon Haouchine, directeur des infrastructures à l'EMA, ces modifications n'ont pas induit une réévaluation du coût du projet. Il a par ailleurs tenu à dissiper toute crainte des riverains quant au tracé du métro qui a été précédé par des études pointues.
Pour lui comme pour Abdelkader Zekar, directeur du patrimoine au niveau du ministère de la Culture, une incompréhension a traversé les esprits des populations qu'il invite à se rapprocher de leurs structures, ce que confortera M.Lounis Aït-Aoudia, président de l'Association culturelle des amis de la rampe Louni-Arezki, qui niera toute fissuration ou un quelconque affaissement dans le secteur de La Casbah. Cette déclaration avait été confirmée jeudi par le président de la Fondation Casbah d'Alger, Belkacem Babaci.
Deux sondages effectués l'un proche de l'autre ont révélé, sur la base de simples suspicions, un trésor archéologique insoupçonné remontant à plus de 2 000 ans.
Des tombes, une basilique, des égouts, des poutres, des ateliers de forge, ce sont là entre autres, les objets d'une valeur, inestimable sur lesquels des archéologues algériens mais aussi français se sont penchés dans le cadre d'un partenariat.

Source L’Expression Abdelkrim Amarni

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires