Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 21:15

Ali Benflis candidat à la présidentielle de 2014

BENFLIS_ALI.jpg

 

Il ne le cache plus à son entourage. Ali Benflis se présentera à l’élection présidentielle de 2014 quel que soit l’adversaire et même si le président Abdelaziz Bouteflika est tenté par un quatrième mandat. L’homme « est convaincu », « déterminé » à aller jusqu’au bout de son objectif, selon un membre de son entourage.
Pas question de regarder en arrière : « Nous ne sommes plus en 2004 », affirme à TSA une source proche de l’ex-chef du gouvernement et candidat malheureux à la présidentielle de 2004.
Dans le silence et loin des médias, Benflis, soutenu par son entourage et une base « implantée dans les quatre coins du pays », prépare « sereinement » ce rendez-vous. « On ne fait pas dans l’improvisation ; on travaille sur ce projet depuis 2009 », poursuit notre source.
Quand Benflis annoncera-t-il officiellement sa candidature ? Qu’est-ce qui l’empêche de se prononcer maintenant ? Notre source affirme qu’aucune date n’est encore fixée : « On ne sait pas quand Benflis fera cette annonce », réplique cet interlocuteur proche de lui. Dans son entourage, on pense « qu’il est encore tôt » pour le faire même si, reconnaît-on, « l’homme subit une pression de la base pour annoncer sa candidature et permettre enfin à ses fidèles de se libérer et de s’organiser.» « Si Benflis annonce sa candidature en octobre, il sera dans l’obligation d’entamer sa précampagne électorale alors que nous sommes encore loin des présidentielles. Bien évidemment, il ne le fera pas en janvier sinon ce sera trop tard »
Des contacts avec les forces politiques
Selon des indiscrétions, Benflis a entamé des contacts avec « des forces politiques », et « des personnalités nationales.» « Il ne s’agit pas là de rencontres officielles, mais bien de discussions autour de la situation actuelle dans le pays », soutient notre interlocuteur.
En fait, Benflis n’est pas à la recherche d’un consensus autour de sa candidature. « Les alliances se feront sur la base du programme politique », insiste notre source. Et celui de Benflis est déjà prêt ! « C’est le fruit de son périple à travers le pays ». « Ces dernières années, Benflis a fait le tour de l’Algérie pour écouter les citoyens, décortiquer leurs problèmes, réfléchir ensemble à des solutions et présenter une alternative crédible au peuple algérien en 2014 ». Sur ce point, l’objectif est atteint : « le programme de Benflis est enfin prêt. Il ne reste qu’à le défendre devant le peuple », souligne notre source.
Benflis a-t-il reçu des assurances ou un appui de la part d’une autorité officielle ? « Il n’y a aucune décision, aucun contact, aucune assurance », affirme notre source.
A neuf mois de la présidentielle d’avril 2014, les fidèles de Benflis sont convaincus que leur champion se place en très bonne position dans cette course pour le palais d’El Mouradia. Son principal atout, c’est d’être « un rassembleur », estime notre source. « Il n’est pas régionaliste et il est ouvert à toutes les tendances politiques », ajoute-t-elle.
L’autre atout important de Benflis c’est la base qu’il a construite dans plusieurs wilayas. « Je peux vous assurer qu’il n’y a pas une wilaya où nous n’avons pas une cellule de soutien », affirme la même source. « Benflis reçoit quotidiennement des dizaines de personnes dans son bureau » à Alger, ajout-elle.
En décidant de se porter candidat à la présidentielle, Benflis, affirment ses proches à TSA, « expliquera au peuple les raisons de son silence depuis près d’une décennie. »

Source TSA Achira Mammeri

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires