Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 19:43

Ali Benflis veut s'attaquer avec texte plus ''répressif" contre corruption

Benflis

 

Ali Benflis, candidat indépendant à l'élection présidentielle du 17 avril prochain a promis mardi à Ouargla de revoir le dispositif législatif pour mieux lutter contre la corruption, avec un ''texte plus répressif'' pour protéger les deniers public.

'' Je m'engage devant vous, si je suis élu par la grâce de Dieu, de réviser la loi sur la corruption, car elle met sur le même pied d'égalité celui qui prend un dinar et celui qui prend des milliards'', a-t-il souligné à la maison de la culture d'Ouargla où il a animé un meeting électoral.

Il a ajouté qu'il ne permettra pas, ''s'il est choisi pour présider aux destinées de l'Algérie, qu'on dilapide ses biens''.

Ali Benflis est également revenu sur sa ferme volonté de revoir ''le code de la commune et de la wilaya pour réhabiliter l'élu et consolider ses prérogatives'', et de procéder ''à un nouveau et profond découpage administratif pour en finir avec les problèmes actuels de toutes les régions''. Il n'a pas cependant précisé ce type de problèmes.

Le nouveau découpage administratif préconisé par Ali Benflis vise à mieux maîtriser la gestion des collectivités locales, de créer de nouvelles communes, de nouvelles wilayas et ériger une démocratie locale participative.

En réponse aux multiples interpellations des jeunes qui l'interrogeaient sur ses propositions pour lutter contre le chômage, M. Benflis estime que la solution réside dans le développement de l'agriculture, l'industrie et le tourisme en encourageant ''lÆinvestissement dans tous les secteurs à travers la prise de mesures incitatives comme la réduction des frais de l'électricité, la réduction des impôts'' et la facilitation des crédits bancaires.

Il a promis également aux jeunes de les intégrer dans les centres de décision au niveau local et national.

Sur les événements de Ghardaïa, il considère que ''l'Etat en assume toute la responsabilité parce qu'il n'a pas assumé ses obligations dans la protection des biens et des personnes''.

Il a averti également contre la tentation de la fraude lors du scrutin, et a appelé les électeurs à se ''mobiliser pour préserver leurs voix'' et leur ''choix'' pour provoquer le changement.

''La fraude est un délit puni par la loi. C'est immoral et c'est injuste'', estime t-il.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires