Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 04:04

Algérie - Autoroute Est-Ouest: Comme un cheveu sur la soupe

 

Profitant d’une visite d’inspection ce jeudi, dans la wilaya de Relizane, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a saisi l’occasion pour réagir contre les attaques des uns et des autres. Après avoir décortiqué le projet de l’autoroute Est-Ouest dans les détails, avec chiffres à l’appui, le ministre a tenu à mettre les choses au clair.
Mehdi Mehenni – Alger – Le (Soir) – Visiblement sur les nerfs après les critiques et les multiples attaques qui ont ciblé son secteur, surtout après et la mise en détention de son secrétaire général pour une présumée affaire de corruption, liée à l’octroi de marché.
Amar Ghoul a voulu passer un message à travers cette sortie, en affirmant que rien ne va empêcher la poursuite et l’achèvement de ce projet dans les délais. Une affaire, faut-t-il le préciser, qui a créé un véritable malaise au sein de son département et qui a jeté le trouble sur un projet autour duquel est née une grande polémique. Mais Amar Ghoul, conscient de l’enjeu, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour clamer que son secteur n’est pas ébranlé et que ce projet tant cher à lui, sera achevé à terme.
En effet, et selon les précisions de Amar Ghoul, le nouveau projet (autoroute Est-Ouest) est structuré en quatre chapitres. Le premier c’est les 1 320 km de l’autoroute Est- Ouest, un projet qui devra être livré en juillet 2010. Mais le ministre a tenu à préciser qu’une bonne partie du projet a été livrée bien avant les délais et beaucoup de tronçons sont ouverts à la circulation dans le but de permettre une circulation fluide.
Selon les chiffres avancés par Ghoul, la partie ouest, qui s’étend de Chlef à Relizane sur 520 km, est achevée à 94%, si on réunit le taux des travaux de terrassements généraux et des ouvrages d’art.
Quant à la partie centre, le taux d’avancement des travaux est à 98% et il reste seulement quelques petites retouches. S’agissant de la partie est, qui est plus complexe, compte tenu de la nature géographique, géologique et topographique de la région, ce qui a obligé le maître de l’œuvre de courir aux explosifs dans certaines régions pour la mise en place de plusieurs tunnels. Malgré toutes ces difficultés, souligne le ministre, le taux d’avancement global des travaux est à 85%.
Le deuxième chapitre concerne l’ancien projet, à savoir la route express qui s’étend sur 400 km, initié en 1985, relancé en 1999, puis adopté dans le programme 9, c'est-à-dire le nouveau projet. Ghoul a fait savoir que ce projet qui a été réalisé par des entreprises publiques selon les normes locales, est achevé à 100%. Mais des travaux sont déjà lancés, en parallèle avec ceux de l’autoroute Est-Ouest pour sa mise à niveau avec les normes internationales.
En ce qui concerne le troisième chapitre, relatif aux échangeurs, le ministre a tenu à préciser que bien que le budget de ce projet n’est pas encore prêt et que ce programme n’est pas prévu dans le nouveau projet.
Pour ne pas perdre de temps, les travaux ont été lancés et plusieurs échangeurs sont en cours de réalisation, alors que d’autres ont carrément été achevés et ouverts à la circulation, ce qui représente, pour Amar Ghoul, un véritable record.
Quant au quatrième et dernier chapitre, abordé par le ministre, se sont les aires de service et de repos, les centres d’entretien et les stations de péage. Une partie du projet a été confiée à Naftal, après l’aval du gouvernement, au lieu d’attendre la LFC 2010, puis le lancement d’un avis d’appel d’offres national et international et attendre encore deux ans pour le démarrage des travaux.«Le dossier est entre les mains de l’entreprise Naftal, son élaboration a déjà commencé et les travaux vont être bientôt lancés», a-t-il indiqué.
Enfin et après un bilan préliminaire, Ghoul a tenu à rappeler que non seulement beaucoup d’objectifs ont été atteints avant les délais fixés, mais encore que des projets qui ne figuraient pas dans son programme ont pu être lancés. Ce qui représente à ses yeux un grand exploit. «Le constat est là et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Nous, on parle un langage de terrain et non pas de salon», faisant certainement allusion à ses détracteurs.
Source le Soir d'Algérie
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires