Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 08:04

Algérie – Football - Les Verts face à leur destin demain contre l’Angleterre : Battez-vous !

les-verts-afrique-du-sud.jpg

 

Rabah Saâdane a animé une conférence de presse, hier, avant la séance d’entraînement qui a précédé le départ aujourd’hui vers Cape Town. Au cours de cette rencontre avec la presse, le sélectionneur s’est longuement exprimé sur le match contre l’Angleterre avec quelques petits retours en arrière sur celui de la Slovénie. Il a commencé son intervention par ces propos : « Chaouchi, comme vous l’avez constaté mardi, s’est blessé lors de la séance d’entraînement qu’il n’a pas achevée avec le groupe. Il a été rapidement pris en charge par le staff médical. Aujourd’hui, il réintègre le groupe et va s’entraîner. Certes, il est incertain mais je m’accorde les deux jours qui nous séparent du match de Green Point pour prendre une décision le concernant. Je le ferai en concertation avec le staff médical. S’il ne peut pas jouer, je dispose de solutions de rechange. »

Quelques instants plus tard, effectivement, Chaouchi était sur le terrain et s’est entraîné avec un membre du staff. Le sélectionneur a, par ailleurs, réaffirmé ce qu’il avait annoncé au lendemain de la rencontre de Polokwane : « Je vais opérer un ou deux changements par rapport à l’équipe alignée dimanche. Boudebouz débutera le match. Je compte beaucoup sur lui pour nous apporter un peu plus de fraîcheur dans le jeu. Sa manière de jouer et sa technique peuvent perturber la défense anglaise. » Son coéquipier Abdoun se tiendra prêt pour lui succéder en cours de match, si le coach décide d’opérer un changement en cours de partie. La titularisation de Boudebouz entraîne automatiquement la mise sur le banc de Rafik Djebbour.

C’est l’option qu’a choisie Rabah Saâdane. Devant, les Verts disposeront d’un seul joueur, Karim Matmour, qui évoluera dans un registre différent que celui de Djebbour. Le coach est sûr que cette stratégie perturbera l’équipe d’Angleterre. Il est ensuite revenu sur les jours qui ont suivi le match de Polokwane. « J’ai accordé un petit repos aux joueurs pour leur permettre de souffler et de recharger leurs ’’accus’’ à la veille d’un match important. Face à l’Angleterre, nul besoin de mettre trop de pression sur les joueurs. La motivation vient d’elle-même », confie le patron des Verts. Le capitaine Antar Yahia appuie les propos de l’entraîneur et ajoute : « Arrêtons de polémiquer ! L’Angleterre est une grosse pointure et nous, les joueurs, sommes payés pour le savoir. Nous sommes motivés et ferons le maximum pour réaliser un bon résultat. L’adversaire est une grosse pointure et il faut faire avec. Les deux équipes visent le même objectif. Les 3 points de la victoire. Pour cela, il faudra être solides et solidaires en défense, ne pas commettre la moindre faute et exploiter toutes les occasions pour marquer. »

Interrogé sur les déclarations de Wayne Rooney (publiées sur le site de la FIFA) : « Nous allons battre l’Algérie », Antar Yahia répond : « Il est libre de dire ce qu’il veut. L’important c’est ce qui sortira du terrain. Nous n’accordons pas trop d’importance à ce genre de propos. » Madjid Bougherra, habitué à se frotter au football british (Ecosse), abonde dans le même sens que son capitaine : « Ce sera une bataille physique d’abord. Nous sommes bien préparés mentalement pour aborder ce match. La motivation et la concentration sont là, reste à espérer qu’on concrétisera les occasions qu’on se procurera. » Par la suite, des questions ont été posées au coach sur le cas de Yazid Mansouri. Rabah Saâdane a confirmé : « On ne se parle pas, mais on travaille normalement. Nous sommes des professionnels et sommes tous tournés vers un seul objectif : l’intérêt de l’équipe », révélant, au passage, que sa relation avec Ghezzal ne diffère pas de celle avec Mansouri. Avant de quitter la salle, Rabah Saâdane a rappelé « les bonnes prestations de la Corée du Nord et de la Suisse contre deux grands favoris, à savoir le Brésil et l’Espagne ». « Nous allons nous inspirer de ces deux (bons) exemples pour remplir notre mission dans cette Coupe du monde.

Celui qui ne croit pas en lui n’a rien à faire dans une compétition pareille », juge le coach national. Pour rappel, les Verts quitteront aujourd’hui (11h) leur camp de base à San Lameer pour rejoindre Cape Town par un vol spécial. Le voyage durera un peu plus de 2 heures. Dès son arrivée à Cape Town, la délégation prendra ses quartiers au South Sun Hôtel qui se trouve à dix minutes du stade (Green Point) et d’où on a une vue imprenable sur Roben Island, l’île où Nelson Mandela était emprisonné pendant de longues années. Les Verts, qui évolueront en maillot vert – ce sont les Anglais qui reçoivent qui porteront la couleur blanche – s’entraîneront à Green Point à 20h15 (l’heure du match). La séance sera suivie à 21h15 d’une conférence de presse qu’animeront le sélectionneur et le capitaine d’équipe. L’Angleterre aussi est attendue aujourd’hui dans cette belle ville, envahie depuis hier par des milliers de supporters et de sujets de la reine.

L’Angleterre joue gros contre l’Algérie

L’Angleterre joue gros demain contre l’Algérie. La contre-performance (1-1) face aux Etats-Unis lors du premier match a quelque peu douché les ambitions anglaises.

Fabio Capello a essuyé de nombreuses critiques après la prestation de ses joueurs jugée moyenne. Il est donc appelé à rectifier le tir lors de la seconde sortie. Les derniers entraînements ont été consacrés à la préparation psychologique d’un groupe sur lequel les supporters fondent de grands espoirs pour le couronnement qui échappe à la fière Albion depuis 1966. Hier matin, le coach italien a convié ses joueurs à une séance matinale très musclée, selon quelques rares privilégiés de la presse britannique autorisés à suivre quinze minutes de la séance organisée au Rustenberg.

A priori, Fabio Capello va titulariser David James à la place de Robert Green auteur d’une toile qui a coûté des points à son équipe. A 40 ans, le gardien de Portsmouth joue la dernière carte de sa carrière internationale avant de prendre sa retraite. Un autre briscard sera aligné d’entrée : il s’agit de Jamie Carragher (Liverpool) qui remplace au pied levé Ledley King, out pour le reste de la compétition. La défense aura ce visage : James, dans les bois, Johnson et Cole dans les couloirs et la paire Carragher-Terry au centre. Contre l’Algérie, Fabio Capello va récupérer Gareth Barry qui libérera Stephen Gerrad de ses tâches défensives. Frank Lampard complétera le trio médian. Lennon coulissera avec Johnson sur le côté droit et aura comme tâche aussi de garder un œil sur Belhadj que l’entraîneur anglais veut bloquer dans son couloir. Les Anglais mesurent le danger que peuvent représenter pour eux les montées du camarade de club de David James. Devant, bien sûr, la « montagne », Emile Heskey sera chargé de faire bouger la défense algérienne et de libérer des espaces à Wayne Rooney, fort discret pour ne pas dire totalement transparent devant les USA. C’est le schéma (4-4-2) qu’a préparé Capello pour décrocher la première victoire de l’Angleterre en Coupe du monde. Les footballeurs de l’île veulent à tout prix éviter l’Allemagne en 8es de finale. Pour ce faire, ils sont obligés de terminer premiers du groupe C. C’est loin d’être fait, même si les Anglais jurent le contraire.

En coach avisé, Fabio Capello a mis en garde ses joueurs contre tout excès de confiance contre l’Algérie. Hier, en conférence de presse, il a déclaré : « Nous aborderons le rendez-vous pour le gagner et rendre la confiance aux joueurs. Nous n’avons pas d’autre choix que celui de la victoire. Je ne m’occupe pas trop de l’adversaire dans la mesure où ce qui m’importe c’est mon équipe et son rendement. L’Algérie, il faut la prendre au sérieux. Il faut enlever de notre esprit qu’il existe des matches faciles. Hier soir, le Brésil a souffert pour prendre la mesure des Coréens du Nord. Jusqu’à présent, seule l’Allemagne a montré qu’elle est prête. » D’où ses craintes légitimes de croiser la route de cet adversaire-ennemi héréditaire. De leur côté, les observateurs anglais s’interrogent sur les capacités physiques de Wayne Rooney et Ashley Cole qui ont séché les deux séances d’entraînement qui ont suivi la rencontre face aux USA. L’attaquant de Manchester United sur qui l’Angleterre fonde ses espoirs, le compare à Messi et Ronaldo et lui prédit le Ballon d’or 2011. Répondra-t-il à l’énorme attente ? C’est l’arme absolue de l’équipe de la Rose. Les milliers de supporters anglais qui squattent hôtels et pubs de la ville de Cape Town ne jurent que par la victoire. Vendredi soir, ils porteront leur équipe de la première à la dernière minute. En attendant, ils sifflent les pintes et font la fête… avant l’heure.

Source El Watan  Yazid Ouahib

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires