Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 06:01

Algérie – Aquaculture - Prochaine mise en exploitation d'une ferme aquacole à Mostaganem

aquaculture

 

Le développement de l'aquaculture est considéré par les pouvoirs publics comme le seul moyen susceptible de contribuer à développer la production halieutique en vue de garantir une couverture des besoins nationaux en la matière à moyen et long termes, sachant que l'Algérie produit une moyenne de pas plus de 220.000 tonnes de poisson/an.

La stratégie nationale fixée pour l'aquaculture repose essentiellement sur  l'extension et l'encouragement des opportunités d'investissement. Dans ce contexte, une ferme aquacole entrera en service prochainement dans la commune de Stidia (Mostaganem). Selon les données de la direction de la pêche et des ressources halieutiques, ce projet, qui offre 25 postes d'emploi, permettra une production de 150 tonnes de loup de mer et plus de 70 tonnes de Daurade par an.  L'infrastructure qui comporte 25 bassins de volume moyen , s'inscrit dans le cadre de l'investissement privé pour un coût de 500 millions DA, dont 200 millions DA dans le cadre du soutien de l'Etat à ce genre d'activités. La wilaya de Mostaganem a été choisie pour l'élevage des huîtres, grâce aux conditions qui favorisent le développement naturel de cette espèce, à l'instar de la température adéquate des eaux de mer et de ses composantes (salinité et sels minéraux). Aussi et dans le sillage du développement de l'aquaculture dans la wilaya de Mostaganem, les travaux de réalisation d'une ferme aquacole pour conchyliculture en mer dans la zone de Sedaoua, située à la plage d'Ain Brahim, sont en cours au niveau de la commune de Sidi Lakhdar située à environ 50 km à l'est du chef-lieu de wilaya. Ce projet entrera dans sa phase d'exploitation au premier trimestre 2011. Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de l'investissement privé et auquel une enveloppe financière de 20 millions DA a été consacrée, sera doté de structures à installer sur une superficie globale estimée à 2.000 m2 en terre pleine, dont une grande chambre froide pour le conditionnement du produit, ainsi que de grands bassins au niveau de la même plage. Cette nouvelle structure permettra la production d'environ 50t/an de moules et d'huîtres, ainsi que la création de 10 postes d'emploi. Rappelons que le Plan d'orientation du développement des activités halieutiques et d'aquaculture pour la période 2000-2025 vise à atteindre une production d'environ 221.000 tonnes pour la pêche maritime et 53.000 tonnes pour la pêche continentale à travers les différents projets d'aquaculture, rappelle-t-on. Aussi, le schéma directeur de développement des activités de pêche et d'aquaculture à l'horizon 2025, adopté par le gouvernement le 16 octobre 2007, vise  à créer des unités de production sur 450 sites appropriés, correspondant à 5 pôles biogéographiques, en plus de la réalisation de centres de pêche continentale au niveau des différents plans d'eau.

Source Le Maghreb Dalila

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires