Recherche

Album photos

Voir tous les albums

Présentation

Archives

Images aléatoires

  • berners-internet.jpg
  • Purpan.jpg
  • essences resineuses
  • Brigitte Lahaie
  • photo-amours coupables
  • Bouzareah 2030
La question du service civil confiée à un comité des sages

 

Reunion-avec-medecins-residents.jpg

 

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould Abbès, a promis hier aux résidents en médecine, en chirurgie dentaire et en pharmacie un régime indemnitaire qui sera indexé sur celui des praticiens spécialistes. «Le nouveau régime indemnitaire des médecins généralistes a été signé, jeudi dernier, par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. Il comporte une augmentation de 70% à 110%. Celui des praticiens spécialistes le sera dans les jours à venir. L’augmentation est de loin plus importante que celle des généralistes et c’est sur ce nouveau salaire du praticien spécialiste que sera calculé votre nouveau présalaire», a-t-il déclaré lors d’une réunion avec les représentants du Comité autonome des médecins résidents algériens (Camra).Pour illustrer «l’importance de l’augmentation décidée par le gouvernement» au profit des trois corps, Ould Abbès cite l’exemple du médecin généraliste en chef, dont le salaire passe de 52 263 DA à 94 842 DA. Aussi, indique le ministre, la prime de garde (pour
les résidents) passera de 690 DA à 2 000 DA. La prime de contagion, qui n’existait pas, sera de 3 000 DA. Pour ce qui est du statut particulier – l’ancien date de 1996 –, le ministre a tenu, tout d’abord, à affirmer son regret que la commission chargée de son amendement ait fait son travail sans les résidents, après le retrait des représentants du Camra des trois commissions installées entre les deux parties. Il n’empêche que les membres restants, poursuit-il, ont continué leur travail sous l’égide des représentants du ministère et des doyens des facultés. Selon lui, ce statut répond à toutes les revendications des résidents. Il ne sera toutefois validé qu’après son enrichissement par les propositions des représentants du Camra : «Je vous assure que le statut que nous avons élaboré répond à toutes vos attentes. Le résident aura le même statut que le praticien spécialiste.» De son côté, le doyen de la faculté d’Alger,
le Pr Arada, a  affirmé : «Croyez-moi, le ministre vous donne le statut d’un maître assistant stagiaire. C’est un statut de 15 pages.»  Les deux représentants du département de la Santé appellent les délégués du Camra à reprendre leur place au sein de la commission et à enrichir le travail fait jusque-là. «Nous allons examiner ensemble les deux statuts et donner une mouture finale au Premier ministre, pour son adoption, avant le 30 juin.»Concernant le service civil, le ministre de Santé a affirmé qu’il ne peut rien faire pour le moment. Néanmoins, il a proposé la mise en place d’un comité des sages, composé des professeurs et autres représentants de l’activité médicale pour voir la manière de réadapter ce service. Autre revendication non satisfaite : l’annulation des examens intercalaires. «On ne peut pas laisser passer un résident d’une année à une autre sans évaluation. L’examen ne doit pas être considéré comme une sanction.»Les résidents en médecine, en chirurgie dentaire et en pharmacie se réuniront  pour décider des suites à donner à leur mouvement. Toutefois, tout porte à croire qu’ils arrêteront leur grève illimitée à partir d’aujourd’hui ou demain. Du moins, pour une certaine période, le temps que le ministre concrétise ses promesses. C’est-à-dire, au plus tard, le 30 juin prochain. 

Source la Tribune Karima Mokrani

Le Pèlerin

 

 

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés