Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 06:21

Le marché de l’automobile se porte bien

Salon-de-l-automobile-Alger-2012.jpg

 

 

L’année 2012 démarre très fort tandis que les bilans de 2011 ont été très positifs, ont déclaré plusieurs concessionnaires, à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’automobile. Ils soulignent que l’Algérie présente un marché prioritaire ayant un potentiel de croissance.

Les pronostics des professionnels concernant cette année 2012 estiment que le marché national de l’automobile est en phase d’atteindre le  demi-million de véhicules vendus, soit plus de 5 milliards de dollars. En 2011, ce marché  a enregistré  une progression importante. Plus de 300 000 véhicules ont été vendus, soit un taux d’évolution de l’ordre de 32,1% par rapport à 2010. Les mesures  dissuasives appliquées par le gouvernement depuis  2009 n’ont donc pas freiné l’engouement des Algériens pour la voiture. Le 15e Salon international de l’automobile d’Alger qui a ouvert ses portes jeudi au niveau de la Safex d’Alger est en effet l’occasion qui confirme cette réalité. Organisé par la Société algérienne des foires et expositions (Safex) et l’Association des concessionnaires automobiles en Algérie (AC2A), ce Salon s’étalera  jusqu’au 25 mars, au grand bonheur des férus de l’automobile et celui des concessionnaires. À l’ouverture même du salon l’affluence importante de visiteurs, piétons et automobilistes, a été à l’origine des embouteillages qui se sont formés sur tous les axes du Palais des expositions (Pins maritimes). Venant de la capitale et de plusieurs autres wilayas du pays, les visiteurs du salon, très nombreux, reflètent l’image d’une histoire qui se confirme de plus en plus, celle du rapport des Algériens avec l’automobile. Accros qu’ils sont et voir un excès de curiosité à découvrir les dernières  nouveautés, cet attachement fort des Algériens aux voitures  classe le marché national parmi les plus favoris au niveau de l’Afrique, voire mondial. L’ambiance festive et record enregistrée dès l’ouverture du Salon ainsi que le rapport fort entre les algériens et les voitures ne nous fait pas oublier tout de même   le fait que, malheureusement,   les Algériens soient aussi champions en matière d’accidents de la route à l’échelle mondiale et que le terrorisme routier met fin à des milliers de vies   annuellement. C’est justement la thématique centrale de cette 15e édition du Salon de l’automobile, la sécurité routière, en l’occurrence. Pour son programme en marge des expositions, cette édition a retenu comme axe prioritaire, la prévention et la sécurité routières,  dans l’objectif de sensibiliser le citoyen en général et le conducteur en particulier contre le terrorisme routier. Dédiée également à la promotion de l’automobile, les exposants ont pris le soin de sortir les cartes des nouveautés et de proposer des remises variant d’une maison à une autre et selon les modèles  pour bien profiter de l’occasion. Prenant part au Salon, Peugeot Algérie présente une multitude de nouveautés dont deux  nouveaux modèles qui viennent d’être dévoilés, il y a quelques jours seulement en première mondiale au Salon de Genève. En deuxième lancement mondial, Peugeot présente à Alger la 208 et la Peugeot 4008 : deux principaux produits qui vont marquer l’année 2012. Aussi, le public découvrira de nouvelles silhouettes  de modèles déjà commercialisés. Ils portent tous la nouvelle signature de la marque. La 107, le Partner B9 seront dévoilés dans leur dernier habillage  restylé et très moderne. La nouvelle Peugeot 308 continue, quant à elle, son ascension en se déclinant sur trois nouvelles motorisations. La 308 GTI, 308 HDI 150 CV et la 308 HDI 163 CV. Du côté de Nissan, c’est la nouvelle Sunny qui est dévoilée à cette occasion, laquelle est venue remplacer  la précédente génération en plus d’autres nouveautés. «Votre sécurité n’est pas une option» tel est slogan de Nissan qui s’inscrit aussi dans le menu central du Salon qui est «la sécurité routière». Dans ce sens, Nissan Algérie souligne que la «sécurité de ses clients est mise au cœur de ses ambitions et préoccupations à travers des véhicules sûrs pour une meilleure assurance et protection avec des dispositifs innovants conçus pour réduire les risque et pour mieux réagir aux dangers…» Quoi qu’il en soit, les bilans 2011 sont qualifiés de «positifs» voire même d’«historiques» pour certains. C’est le cas de Peugeot Algérie qui a enregistré en 2011 une progression de 47 % par rapport à l’année 2010. La suppression du crédit à la consommation a-t-elle influé sur les chiffres d’affaires des concessionnaires ? Oui, mais pas tellement, apprend-on auprès des interrogés. L’impact n’est pas aussi important sur les ventes comme on peut l’imaginer. C’est-à-dire que l’Algérie représente effectivement un marché de taille pour les constructeurs en attendant bien entendu que certaines filiales effectuent des implantations industrielles sur le sol de ce pays qui réunit tous les atouts et toutes les contradictions. Rappelons enfin, les négociations, dont le début remonte à très loin, faut-il le souligner, sont en cours avec notamment deux constructeurs automobiles : le français Renault et l’allemand Volkswagen. Les autorités algériennes se disent  «ouvertes à toutes les propositions de partenariat, mutuellement bénéfique, pour se lancer dans la construction de voitures». 

Yasmine Ayadi

Source Le Jour d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires