Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 07:11

A-t-il fait le bon choix?nadir-belhadj

 

 L’international algérien, Nadir Belhadj, que l’on pensait continuer sa carrière professionnelle sur le continent européen, a finalement décidé de louer ses services du côté du Qatar, en optant pour le club d’Al Sadd.

Un choix qui a d’ailleurs surpris plus d’un, d’autant que le joueur algérien en question est loin de raccrocher les crampons. Nadir Belhadj qui a plutôt atteint aujourd’hui la force de l’âge, et donc largement capable de continuer sa carrière de footballeur au sein de n’importe quel championnat européen de haut niveau, ira monnayer ses talents toujours intacts au sein d’un championnat arabe peu populaire, et encore moins attrayant que celui dans lequel il a évolué dernièrement. Le désormais ex-arrière latéral gauche du club anglais Portsmouth a visiblement préféré rentabiliser sa bourse personnelle au détriment d’une belle carrière professionnelle que lui envieraient beaucoup de joueurs algériens. L’attrait de l’argent ou bien d’autres considérations d’ordre personnel, sont-ils à l’origine du dernier choix fait par cet excellent joueur à vocation offensif, et qui a été parmi les meilleurs éléments de l’EN au cours du Mondial sud-africain? Apparemment, tout avait été décidé par Nadir Belhadj lors de son séjour effectué au Qatar, avant le début du Mondial 2010. Le Qatar qui est aujourd’hui un pays du Golfe très prisé par beaucoup d’Algériens, va-t-il donner des idées à d’autres joueurs algériens, mais pas ceux en fin de carrière comme l’a été dernièrement Rafik Saïfi? Il faut croire que ce pays arabe frère dont le football actuel est des plus modestes, exerce tout de même certains attraits qui intéressent de plus en plus certains joueurs. Et il ne serait pas étonnant que d’ici peu, d’autres éléments actuellement avec les Verts, n’optent prochainement, à leur tour, pour un club qatari. Cela s’expliquerait par le fait que plusieurs joueurs de l’EN n’étant pas souvent des titulaires à part entière, et manquant de temps de jeu sous les couleurs de leurs clubs employeurs européens, préfèrent alors «lorgner» du côté du Golfe. Mais est-ce la bonne solution pour des joueurs de la trempe de Nadir Belhadj que plusieurs équipes du Vieux Continent verraient bien dans leur effectif? Ou bien tout simplement, l’ex-joueur de Gueugnon, Lens, et Lyon aurait décidé de changer carrément d’environnement, au risque de perdre au change sur le plan médiatique, lui qui a souvent été sous les feux de la rampe, la saison dernière en Première Ligue anglaise. Tout de même, Nadir Belhadj évoluant prochainement au Qatar, c’est un choix qui a finalement surpris plus d’un.

Source L’Expression Bachir Boutebina

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires