Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 10:10

Sa visite s'est limitée au stand de l'Egypte

inauguration-de-la--la-Foire-internationale-d-Alger.jpg

 

Le coup d'envoi de la FIA a été donné par le président de la République lui-même, avec l'espoir de booster l'investissement.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accompagné d'une importante délégation ministérielle, a inauguré hier la Foire internationale d'Alger. C'est la 45e édition qui se tient dans le sillage de la célébration du Cinquantenaire de l'Indépendance.

De nombreux ministres à l'instar de Mustapha Benbada, ministre du Commerce et de Daho Ould Kablia, pour l'Intérieur étaient de la délégation ainsi que de nombreux ambassadeurs accrédités à Alger. Le président a eu quelques échanges avec les exposants pour aborder les thèmes liés aux échanges économiques et à l'investissement. Le tout en présence de l'ambassadeur d'Egypte à Alger. D'ailleurs, cette édition se veut une opportunité pour nouer de nouveaux partenariats. Des chefs d'entreprises privées et des directeurs de sociétés nationales étaient aussi présents. C'est le cas pour Réda Hamiani, président du Forum des chefs d'entreprise et de Boualem Djebar, président-directeur général de la Badr. Certains ministres ont visité le pavillon central où ils se sont entretenus avec des chefs d'entreprise.

Ils ne peuvent pas visiter tous les stands, car cette année, la foire connaît la participation de près d'un millier d'exposants dont 620 étrangers représentant 36 pays et 370 nationaux. L'invité d'honneur de cette édition, qui est l'Egypte, participe avec 61 sociétés. Sur place, il est constaté que les sociétés activent notamment dans les secteurs du textile et tapisserie, l'agroalimentaire, l'industrie chimique, la métallurgie, l'engeneering et la pharmacie. Une importante communauté d'affaires égyptienne composée de 217 opérateurs économiques prend part à la FIA pour s'enquérir des opportunités d'investissement offertes par l'Algérie. On y trouve aussi la compagnie d'aviation Egyptair, l'organisme d'encouragement à l'investissement et les offices de tourisme. Une manifestation est d'ailleurs prévue aujourd'hui, a-t-on appris auprès de Aly Mahmoud Mohammed, chargé de l'information auprès de l'ambassade.

Cette importante manifestation économique prévue jusqu'au 5 juin, occupe une superficie totalisant 47.160 m2 pour accueillir neuf pays d'Europe, quatre d'Asie, six des Amériques, huit du Monde arabe et un pays d'Afrique. Représentés en force lors de cette nouvelle édition de la FIA, huit pays arabes vont y participer. Il s'agit de l'Egypte, l'Irak, la Jordanie, le Koweït, la Syrie, la Palestine, la Libye et la Tunisie. L'Europe sera, quant à elle, représentée par la Turquie, l'Allemagne, la France, la Pologne, le Portugal, la Serbie, la Hongrie, la Grande-Bretagne et l'Italie. Pour l'Asie, ce sont les entreprises chinoises, vietnamiennes, indiennes et malaisiennes qui représenteront leurs pays respectifs, alors que les Amériques seront représentées par les Etats-Unis d'Amérique, l'Argentine, le Brésil, Cuba, le Venezuela et le Pérou. Le Sénégal sera, en revanche, le seul pays d'Afrique subsaharienne à prendre part à cet événement qui s'est imposé depuis sa première édition organisée en 1964, comme une véritable vitrine des mutations économiques et sociales en Algérie.

Les étrangers représentant une quinzaine de secteurs d'activités notamment les industries diverses,, bâtiment, travaux publics et hydraulique (Btph), mais aussi l'énergie, l'industrie agroalimentaire, électronique et mécanique.

Le pavillon national regroupe 370 entreprises dont 80% sont des PME et il est dominé par le secteur privé dont les stands accaparent une superficie totale de 32.725 m2.

L'objectif est d'exposer les opportunités d'affaires, de partenariat et d'investissement dans différents secteurs dont les services, l'ameublement et la décoration, la sidérurgie et la métallurgie et les matériaux de construction.

La FIA va drainer, selon la Société algérienne des foires et expositions, pas moins de 100.000 visiteurs professionnels. A cette occasion, plusieurs conférences et rencontres d'affaires sont au programme de la manifestation dans l'objectif d'offrir un espace d'échanges et de rencontres pour nouer des partenariats mutuellement bénéfiques entre les opérateurs algériens et étrangers

Source L’Expression Ahmed Mesbah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires