Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 06:58

Selon l'association Sirius, l'Aïd ce sera vendredi, sauf si….…

fete de l aid el adha

 

 Le rendez-vous n'a jamais dérogé à la règle : A quelques jours de Aïd el Fitr, la polémique a repris ses droits, le mois du ramadhan sera-t-il accompli à 29 ou trente jours ?
Même si l'on admet un peu plus facilement la thèse d'un ramadhan à 29 jours, ceux qui s'accrochent à la prévision de l'accomplissement cette année d'un mois de 30 jours ne manquent pas d'arguments. Contacté hier, l'un des spécialiste en physique et astronomie qui a toujours accompagné ces dernières années le débat sur le jour de l'Aïd, le professeur Jamel Mimoun, président de l'association d'astronomie «Sirius» de Constantine, a soutenu que l'observation du croissant lunaire annonçant la fin du Ramadan en cours et, par conséquent, la date de célébration de l'Aïd el Fitr, se présente cette fois sous un angle très compliqué, « une véritable chekchouka », selon les termes qu'il a utilisés lui-même. En résumant les termes de cette problématique, notre interlocuteur, qui insiste sur le fait que l'observation du croisant le 7 août est impossible à travers tous les pays arabes et jusqu'au Soudan, a décrit trois scénarios possibles. « Primo, si l'on s'en tient à l'observation visuelle correcte du croissant lunaire en Algérie et dans tous les pays arabes, l'Aïd el Fitr ne pourra être que le vendredi 9 août, parce que, astronomiquement parlant, il serait impossible de voir le croissant le mercredi 7 au soir dans tous ces pays, même en se faisant aider par un télescope ». Secundo, le professeur Mimouni a considéré que si l'on se base sur une observation faite en Afrique du Sud, par exemple, pays où le croissant reste potentiellement visible, mais qui ne serait pas nécessairement vu, à condition aussi d'avoir des données irréfutables disant qu'il a été vu et que les gens chargés de l'observation du croissant lunaire acceptent d'entrer en contact avec la communauté musulmane dans ce pays, l'Aïd el Fitr sera alors célébré le jeudi 8 Août. Pour le troisième scénario au sujet duquel le Pr. Mimouni dira « je crains que ce ne soit, malheureusement, ce qui va se passer », il a expliqué encore, que l'on va certainement se baser sur une observation scientifiquement incorrecte, comme cela se passe en particulier et très souvent en Arabie saoudite, et on prétendra alors avoir vu le croissant le mercredi soir 7 août, un croissant qui est, selon nous, absolument impossible à voir à cette date. Et si les décideurs des comités d'observation en Algérie se réfèrent à une attitude géopolitique et suivent dans ce sens l'exemple séoudien, l'Algérie va alors s'aligner sur ce pays, même si cela se fera sur la base d'une visibilité impossible le mercredi 7 août ».
Un Aïd politique ? Peut-être bien, surtout qu'on parle de cette appréhension ou mauvais présage éprouvé par les Saoudiens lorsque l'Aïd coïncide avec un vendredi. En tout cas, en termes plus simples l'Aïd sera célébré le jeudi 8 ou le vendredi 9 août. Ce qui ne relève pas du scoop, mais de l'évidence même. Enfin, c'est le comité d'observation lunaire qui est seul habilité à trancher la question, et pas avant 20 heures de la soirée du mercredi 7 août.

Source Le Quotidien d’Oran  A. Mallem et A. Z.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires