Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 13:04
Algérie - El-Tarf - Cap Rosa : une destination de choix
El-Tarf---Cap-Rosa.jpg
Site - Cap Rosa fait partie des huit plages de la commune d’El-Kala sur les quinze ouvertes à la baignade, et ce joyau naturel et touristique est très apprécié par les estivants.
Cette plage, qui s’étire sur plus de deux kilomètres à l’ouest d’El-Kala, est connue pour son sable fin et doré, couvert de galets par endroits. Elle est agrémentée par l’oued qui la mouille d’une eau fraîche et limpide même durant la canicule, offrant la possibilité aux baigneurs de prendre une douche pour se dessaler avant de rentrer.
Ce cours d'eau sert également pour le rafraîchissement des fruits et des boissons apportés par les vacanciers dans leur couffin de plage pour les déguster au bord de la mer. Cap Rosa reste un site de villégiature à l’état sauvage qui a su conserver sa virginité malgré les aménagements effectués pour la création d’aires de parking et d’installation de divers services.
A proximité de la plage, une grande animation de vacanciers fait le bonheur de plusieurs commerçants, des fast-foods, pizzerias, glaces, location de parasols, pédalos et même des barques pour une «croisière» dans les environs immédiats de la plage, permettant d’avoir une vue imprenable sur la région.
Ces attractions offrent aux vacanciers venant des wilayas environnantes une motivation encourageante pour défier l’éloignement et parcourir une vingtaine de kilomètres supplémentaires, pour accéder à ce site féerique. Le visiteur doit emprunter la RN 84 A jusqu’à la localité de Souk Réguibet, pour ensuite emprunter une route sinueuse, au milieu d’une forêt peuplée de plusieurs essences sylvestres, allant de l’eucalyptus au pin maritime en passant par le chêne-liège. Cette route surplombe également le lac Mellah et son panorama qui invite le passant à s’arrêter pour un pique-nique ou simplement pour admirer des heures durant, un paysage des plus apaisants.
Durant cette belle randonnée, l’ornithologue amateur ou professionnel peut découvrir certains rapaces nichant dans le parc national d’El-Kala, à l’image de l’aigle royal et autres oiseaux aux couleurs chatoyantes, ou encore rencontrer, de temps à autres, quelques animaux sauvages se risquant à travers la route pour aller de l’autre côté de leur domaine. A l’arrivée à la plage, les vacanciers découvrent un milieu naturel rare, situé entre les flots de la mer et une forêt dense de maquis et de chênes où ils peuvent respirer à pleins poumons et s'adonner en toute quiétude aux joies de la nature.
Sur les lieux, les familles peuvent déguster du poisson fraîchement pêché, le préparer et le griller sur place. Cap Rosa et les plages de Messida et Aouinet, accessibles par route à l’est d’El-Tarf, constituent l’une des destinations les plus recherchées par les estivants qui savent apprécier ces sites naturels miraculeusement épargnés par le béton, la pollution et le surpeuplement.
Source Infosoir R.L. APS
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires