Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 10:35

Les Nahdistes se révoltent

Nahd.jpg

Révolte contre l'USMH

 

L’arrivée de Chaâbane Merzekane continue de produire son effet sur les résultats positifs. Hier, au stade du 5-Juillet, affreusement vide pour une alléchante affiche NAHD-USMH, les camarades de Benlamri n’ont éprouvé aucune peine à enclencher une autre victoire nette et sans bavure face à une équipe harrachie complètement à côté de son sujet.
Durant les 90 minutes, les Banlieusards n’ont réussi à aucun moment à inquiéter l’arrière-garde des Nahdistes, bien inspirée derrière et n’a laissé passer aucune occasion, malgré quelques tentatives infructueuses de Bounedjah, Aïssaoui et Touahri.
Au contraire, ce sont les hommes de Merzekane qui ont imposé leur jeu et leur domination territoriale sur le terrain, ne laissant que de rares espaces sur le terrain très mal exploités par leur adversaire.
Alors que le quart d’heure d’observation d’usage ne s’est pas encore écoulé, les Sang et Or ont réussi à trouver le chemin des filets par le biais du transfuge de Hassi-Messaoud, le jeune attaquant Zenou, qui profite d’une grossière erreur d’appréciation de Griche dans l’axe de la défense pour mettre le cuir hors de portée du gardien international, Azzedine Doukha (6’). Cette ouverture du score galvanise davantage les Husseindéens, qui ne se sont pas contentés de ce but, mais se sont rués sur la défense harrachie à la recherche du break pour la mettre KO, en vain. Charef ordonne alors à ses joueurs d’aller un peu plus vers l’avant pour essayer de desserrer l’étau jusqu’à cette 17’ de jeu qui a vu Bounedjah inscrire de la tête le but égalisateur refusé justement par l’excellent arbitre Sofiane Bousseter pour faute évidente sur le gardien de but, Ghoul. En dehors de cette action, l’USMH n’a absolument rien fait pour revenir à la marque, jusqu’à la pause. Dès le retour des vestiaires, Charef procède au changement, en incorporant le Tchadien Karim Yaya, pour apporter un plus à la ligne offensive, mais Merzekane ne l’entend pas de cette oreille, il tient à cette victoire de l’espoir qui peut encore donner plus de chance aux Sang et Or, pour éviter la relégation en Ligue 2. Alors que les Harrachis se lancent à l’assaut des buts bien gardés par Ghoul, les Nahdistes optent pour les contre-attaques, dont l’une s’est avérée concluante lorsque Hafid est bien parti dans le dos de la défense pour se retrouver face au gardien Doukha qui a bien fermé son angle.
Devant l’impossibilité de le tromper, Hafid sert royalement son coéquipier Boussaïd, bien embusqué, qui porte l’estocade à 2 à 0 (66’) en mettant à genou son adversaire du jour qui a complètement abdiqué.
À partir de cet instant, le match est devenu symbolique pour les deux équipes et il s’achève sur cette nouvelle victoire du NAHD qui, faut-il le rappeler, a réalisé, mardi passé en match en retard face au MCA, un bon nul (2-2) et aurait même pu l’emporter si Zenou avait marqué le penalty à la 85’ de jeu. Le NAHD occupe toujours la dernière place, totalisant 16 points, contre 19 pour le MCO et 20 pour le CAB et le MCS.

Source Liberté Rachid Abbaad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires