Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 09:41

Algérie - La date du début du ramadhan : Un débat sans fin

lune-ramadan

 

Chaque année, à quelques jours du Ramadhan, on se demande pourquoi on ne pourrait pas calculer grâce aux avancées scientifiques le début et la fin du mois sacré. Un débat sans fin…

Les calculs scientifiques annoncent le Ramadhan pour le mercredi 11 août 2010. C’est ce qui est indiqué sur les calendriers. Pourtant, on ne sait pas encore si le mois de jeûne commencera réellement ce jour-là, ou le lendemain, le jeudi 12 août. Dans les pays musulmans, l’obligation religieuse d’observer le croissant lunaire ne pose pas de difficultés particulières. Par contre, dans les pays où les musulmans sont minoritaires, comme en France, cela crée des soucis, surtout pour le dernier jour, signe de la fête de l’aïd. Pour pouvoir vivre pleinement les réjouissances, il faut prendre un congé. Comment s’y prendre avec son employeur, sans connaître à l’avance la date exacte ? Et pour les prières, lorsque des salles ou des gymnases sont réservés ? Peut-on donner une date qui changera la veille ? Ce n’est pas très facile. Malgré ces contraintes, et face parfois à des incompréhensions, à Lyon, le CRCM Rhône Alpes ouvre le débat sur ce sujet important, publiant la fatwa adoptée par le conseil européen de la fatwa qui estime que « le début et la fin du mois de Ramadhan ne peuvent être définis que par la vision oculaire du nouveau croissant lunaire. La vision se fait, ici, à l’œil nu ou par le biais des observatoires, si cette vision est confirmée dans n’importe quel pays musulman, d’une manière légale, conformément aux recommandations du Prophète (QSSSL) ». Pourtant, « lorsque les données scientifiques confirment l’impossibilité de voir légalement le croissant, on ne doit pas tenir compte des témoignages des visions qui ne sont qu’hypothétiques. Ces témoignages seront considérés comme une erreur ou un mensonge, car le témoignage hypothétique ne peut s’opposer à des données scientifiques sûres selon la majorité des savants ».

Certitudes…

Voici donc, avec cet avis religieux, la possibilité des certitudes trop tranchées. Ce que fait, sur oumma.tv, l’astrophysicien algérien Nidhal Guessoum. Pour lui, la question devrait être réglée depuis longtemps dans le monde musulman. « Je ne suis pas pour attendre la veille, les témoignages et la réunion de la commission de validation, et cela n’en finit pas ». Il estime qu’avec l’observation scientifique du ciel, « on devrait pouvoir aboutir à un calendrier musulman qui marquerait ainsi l’ensemble des dates des événements de la vie musulmane. » Pour le prochain ramadhan, se basant sur les données astronomiques clairement exposées devant la caméra, il affirme en tout cas qu’il sera impossible de voir le croissant lunaire en France, et dans toute l’Europe, ainsi que dans tout le monde musulman traditionnel (du Maroc jusqu’en Malaisie) le mardi 10 août au soir. « Ce même croissant lunaire ne sera visible que le mercredi 11 août dans pratiquement toutes les régions du monde. Le mois de ramadhan 1431 (2010) devrait donc débuter le jeudi 12 août, inchallah (Dieu est le plus savant). En revanche, toujours ce mardi 10 août au soir, le croissant lunaire pourra être vu à l’aide d’un télescope dans la partie sud de l’Afrique et peut être à l’œil nu en Amérique du sud, si les conditions atmosphériques le permettent, faut-il pour autant fixer la date du début de Ramadhan au mercredi 11 août ? Il s’agit d’une question juridique (fiqh), où plusieurs réponses sont formulées selon les différentes écoles ». C’est bien là le problème.

Références: Auteur de Réconcilier l’Islam et la science moderne. l’esprit d’Averroes, aux éditions Presses de la Renaissance, Nidhal Guessoum a travaillé au Goddard space flight center de la Nasa (Etats-Unis), il est actuellement professeur à l’Université américaine de Sharjah (Emirats arabes unis).

Source El Watan Walid Mebarek

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires