Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 05:56

Les étrangers tentent d’augmenter leurs parts de marché en Algérie.

Foire-internationale-d-Alger.jpg

 

Avant sa clôture, la 44e Foire internationale d´Alger a connu le départ de nombreux exposants étrangers. Les raisons évoquées par les participants sont beaucoup plus d´ordre personnel qu´organisationnel. Tout le monde active pour repartir chez lui après 6 jours de prospection du marché national. La clôture de la foire a néanmoins, été l´occasion pour certains ambassadeurs de revenir sur le climat des affaires en Algérie. A ce sujet, Son Excellence, José Moreira da Cunha, ambassadeur du Portugal en Algérie, a indiqué que «l´Algérie est un pays ouvert à l´universalité et son marché présente une grande opportunité».
Ainsi, le Portugal souhaite redynamiser les relations bilatérales avec l´Algérie, au plus haut niveau des échanges commerciaux et des investissements. Les exposants portugais, dans leur majorité, sont satisfaits de l´organisation de cet événement, mais surtout de l´évolution de leurs affaires en Algérie. Cela tranche avec les avis liés à des analyses moins positives vis-à-vis du marché national et de sa croissance économique. La règle du marché algérien de 51/49% n´arrange pas certains opérateurs étrangers. Répondant au sujet du droit algérien pour la protection de la production nationale à l´image de tous les pays du monde qui font de même, Catherine Delteil, responsable de la mission internationale de la chambre de commerce et d´industrie de la région Lot-et-Garonne en France, a un jugement mitigé. D´une part, elle reconnaît l´importance des réformes engagées par le pays en matière de protection de la production nationale, d´autre part, la politique des 51/49% a fait reculer sa région du marché national de la 7e place en 2008 à la 20e place en 2009. Toute réforme économique ou politique oblige à des sacrifices, pour peu qu´elle serve l´intérêt général du pays. La rapidité du changement des textes juridiques, concernant les IDE, du crédit documentaire et le secteur des importations a influé sur de nombreux opérateurs économiques étrangers et locaux.
L´encouragement des PME-PMI constitue le meilleur moyen de développement local et l´absorption du chômage à l´échelle nationale. Fidèle à la tradition, l´industriel algérien, Hamoud Boualem, est l´un des exposants les plus visités lors de cet événement. Animation pour enfants, présentation et lancement de nouveaux produits sur le marché à l´instar des deux marques d´eau naturelle «Alma et Dhaya», les représentants de HB, ont brillé par leurs actions.
Dans le même sillage de solidarité avec les nécessiteux à longueur d´année, l´entreprise Hamoud Boualem compte lancer dans les prochains jours une importante association humanitaire dénommée «Meidate Ramadhan», qui aura pour objectif la prise en charge des nécessiteux durant chaque mois de Ramadhan. HB compte assurer une moyenne de 4000 repas/jour dans les trois restaurants Rahma qui seront ouverts à Alger, Boufarik et Oran. Lors de cette édition, l´accent a été mis sur la question de l´accueil au niveau des stands d´autant plus qu´il s´agit de représenter des sociétés dans un événement important. La formation des agents d´accueil gagnerait à être prise en considération. La responsabilité des ressources humaines est immense dans le choix et la sélection des agents qui devront accueillir, informer et expliquer au lieu de tourner le dos aux visiteurs. Une remarque de taille que Mohamed Bennini, directeur général d´Algex, a pris en charge.

Source L’Expression Amar Chekar

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires