Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 07:42

Le rush comme au premier jour

le-salon-2013-a-tenu-ses-promesses.jpg

 

Les concessionnaires qui n'ont pas encore communiqué les chiffres réalisés lors de ce Salon, estiment globalement que cette 16e édition a été une réussite.

La foire de l'automobile, c'est fini. Le tomber de rideau du 16e Salon de l'automobile d'Alger a eu lieu hier. Un salon qui s'est achevé comme il a débuté, c'est-à-dire dans l'euphorie totale. Les Algériens étaient venus en masse à la Safex pour profiter de ce dernier jour de Salon qui coïncide avec leur premier jour de week-end. Le Salon n'avait pas encore ouvert ses portes que ses parkings étaient déjà pleins. Il aura fallu que le centre commercial Ardis réserve une partie de son parking aux visiteurs du Salon de l'automobile. Ce qui a ravi les citoyens qui avaient peur de ne pouvoir y accéder. «Ouf, heureusement qu'on a trouvé où se garer. Je voulais vraiment venir voir ce Salon de l'automobile, mais je n'ai trouvé le temps qu'aujourd'hui», affirme un citoyen, impatient d'aller admirer les belles «bagnoles». A l'intérieur du Salon, ça grouille de monde comme dans une fourmilière. Des curieux qui reluquent les voitures, mais aussi des acheteurs. Jusqu'à la dernière minute, on continue d'acheter au Salon de l'automobile d'Alger. C'est le cas de Hassina, jeune cadre dans une société privée. «Je suis venue plusieurs fois, mais je n'ai pas pu faire mon choix. L'offre est tellement variée qu'il est difficile de choisir. Alors j'ai pris mon temps pour réfléchir», raconte-t-elle. «A trop prendre son temps, on finit par le regretter», ajoute-t-elle d'un air déçu. «La voiture pour laquelle j'ai eu un coup de coeur et qui était en promotion a vu son stock épuisé. Pourtant, les commerciaux m'avaient averti, mais je pensais que ce n'était qu'une stratégie commerciale pour que j'achète», souligne-t-elle. Hassina s'est donc tournée vers une autre voiture. «Finalement el mektoub a choisi pour moi», rétorque cette dame qui est quand même heureuse de son acquisition. Comme Hassina, ils sont plusieurs à avoir fait des achats de dernière minute. Les stylos des commerciaux ne se sont pas arrêtés de remplir les bons de commande. Au grand bonheur des concessionnaires qui ont, dans leur majorité, fait de bonnes affaires dans ce Salon. La réponse d'un commercial d'une grande marque automobile résume parfaitement la situation. «Ce dernier jour, ce n'est que du bonus. Hier (jeudi, ndlr) on avait déjà atteint nos objectifs», assure-t-il avec un sourire qui en dit long sur... Les concessionnaires qui n'ont pas encore communiqué les chiffres réalisés lors de ce Salon, estiment globalement que cette 16e édition a été une réussite. On cite, entre autres, Peugeot qui selon sa chargée de communication, Rosa Mansouri, a atteint ses objectifs en termes de vente. «Nos objectifs ont été largement atteints. On a même enregistré une évolution par rapport à l'année dernière», fait-elle savoir, tout en précisant que la star du Salon pour la marque au Lion est sans conteste la 301. Cette petite citadine arrive en tête des ventes devant la 208, le Partner B9 et la 308. Autre concessionnaire à avoir fait le plein lors de ce salon, Sovac, cela même si chez Volkswagen le succès n'est pas aussi impressionnant que celui enregistré l'année dernière. Mais chez Audi et Skoda, c'est une réussite totale. «Les objectifs ont dépassé nos espérances», nous ont confié les responsables des ventes de ces deux marques. Chez Skoda, c'est la Fabia et la Rapid qui ont été les plus vendues à cause de leurs prix compétitifs. Tandis que chez Audi, c'est la A1 Sportback qui a cassé la baraque avec sa superpromotion et la nouvelle A3 qui a attisé les curiosités et les amateurs de grosses cylindrées. Chez Toyota, par contre, une baisse des ventes a été enregistrée cette année. C'est du moins ce que nous a confié leur chargé de communication. Malgré des nouveautés et des superpromotions, Toyota n'a pas eu le succès incontesté des dernières éditions. Il n'en demeure pas moins que la Yaris HB et le Hilux qui arrivent en tête des ventes, restent des voitures très appréciées par les Algériens à cause de leur qualité et leur robustesse. Voila donc en résumé le bilan de ce Salon qui aura permis aux Algériens qui n'ont pas pu s'acheter de voiture, de rêver un peu et de sortir de la routine habituelle...A l'année prochaine.
Toyota expose son nouveau RAV4
Il aura fallu le dernier jour du Salon de l'automobile pour que les Algériens puissent admirer le nouveau RAV4 de Toyota. «Ce SUV n'a pu être exposé avant à cause des problèmes administratifs», nous ont révélé les responsables de cette marque japonaise qui ont quand même voulu que les Algériens puissent le voir au moins une journée. Ils ne se sont pas trompés. A peine exposé, la foule s'est précipité vers lui pour demander des explications le concernant, mais également pour le prendre en photo. Mais finalement cela aura été un bien pour un mal. Le nouveau RAV4 a été la star de ce dernier jour. Il est utile de signaler que le RAV4 est disponible en trois finitions avec une seule motorisation un 4x4 avec un moteur 2l2,150 ch.
Peugeot offre un chèque de 30.000 eurosà la fondation El Baraka
La marque au Lion a profité de ce salon pour faire de la philanthropie. La fondation mondiale PCA a offert à l'association algérienne des victimes des accidents de la route, El Baraka un chèque de 30.000 euros. Ce n'est pas la seule action humanitaire faite par Peugeot lors de ce salon et qui est à saluer. Peugeot a commercialisé un nouveau véhicule pour personnes à mobilité réduite, à savoir le Boxer qui est le troisième véhicule aménagé par le constructeur français après le Partner et la 207 qui sera remplacée par la 208
.

Source L’Expression Walid Aït Saïd

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires