Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 06:36

Un passeport, un billet d’avion aller-retour, des tickets d’entrée au stade…

supporteur-algerien.jpg

Comment se rendre en Afrique du Sud pour supporter les Verts durant le Mondial ? C’est la question qui a alimenté les débats depuis la qualification des Verts au pays de Nelson Mandela. A l’occasion de cet événement planétaire, qui sera avant tout un événement que les Sud-Africains sont tenus d’honorer et de réussir, les supporters désireux d’entrer en Afrique du Sud durant la période de la Coupe du monde doivent présenter trois documents essentiels : un passeport en cours de validité, un billet d’avion libellé en aller-retour et un ou plusieurs tickets d’entrée au stade. Ce sont ces documents qui leur seront exigés en priorité dès leur arrivée dans n’importe quel aéroport international sud-africain ou à un poste frontalier routier.
Les demandes de billets pour la première Coupe du monde de la FIFA organisée en Afrique peuvent être déposées à l’adresse
www.fifa.com/2010. Les résidents sud-africains ont également la possibilité de demander des billets en remplissant les formulaires disponibles dans toutes les agences de la FNB du pays. Concernant le déplacement des supporters algériens en Afrique du Sud pour assister à la coupe du monde 2010, celui-ci a été confié au Touring Voyages Algérie et à l’Office national algérien du tourisme (ONAT). Les deux organismes ont été chargés par les autorités gouvernementales de la co-organisation du déplacement des supporters de l’équipe nationale de football en Afrique du Sud dans le cadre de la Coupe du monde 2010. Des fiches techniques de séjour et de déplacement au pays de Nelson Mandela ont été établies à cet effet. L’on ne s’attend pas à voir débarquer un grand nombre de fans en Afrique du Sud. Le patron du comité d’organisation de la Coupe du monde 2010, Danny Jordaan, a reconnu que le nombre de supporters venant de l’étranger serait beaucoup moins important que prévu. On s’en doutait vu le renvoi massif de places de certaines fédérations européennes comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne : l’Afrique du Sud n’attire pas les fans de foot et moins de 200 000 visiteurs étrangers sont attendus pour cet événement. Le pays pensait au départ accueillir 450 000 personnes venues d’autres pays. Danny Jordaan a pointé du doigt la crise économique comme facteur déterminant. Les supporters anglais n’ont ainsi acheté que
67 654 tickets.
A ce jour, 674 403 billets ont été vendus, ce qui correspond à 90% du nombre total de billets mis sur le marché jusqu’à présent. Parmi ceux-là, 53,6% (361 582) sont revenus à des résidents sud-africains. Les pays étrangers qui ont acheté le plus grand nombre de billets sont les États-Unis (84 103 billets), suivis du Royaume Uni (48 388), de l’Allemagne (25 112), de l’Australie (17 876), du Canada (11 662), de la Suisse (11 045), du Japon (10 558) et du Brésil (8 006). Deux types de billets sont disponibles : les billets simples pour des matches spécifiques et les lots de billets permettant de suivre l’équipe de son choix. Une même personne peut demander au maximum quatre billets par match pour sept matches tout au plus, et pas plus de quatre billets spécifiques à une équipe. Les prix des billets pour les matches de groupes s’échelonnent de 20 à 160 dollars (match d’ouverture : 70 à 450 dollars, finale : de 150 à 900 dollars). Les billets de catégorie 4, les plus abordables, sont exclusivement réservés au public sud-africain. Les trente-deux associations membres participantes se verront accorder 12% du nombre total de billets mis en vente pour leurs trois matches de groupes. Ces billets seront accessibles via leur site Internet respectif. Les amateurs de football peuvent également acheter des formules voyages avec billets compris proposées par des tour-opérateurs sélectionnés par la FIFA par l’intermédiaire de Match Event Services Pty Limited. Pour ce qui est de la sécurité des personnes présentes en Afrique du Sud, la FIFA n’a aucune crainte quand à la capacité de l’Etat sud africain à maintenir le meilleur niveau de sécurité possible. Coupe du monde ou non, 11 millions de touristes se rendent chaque année dans le pays et rentrent à la maison sans encombre. La collaboration avec les autorités locales et les polices des différents pays participants a bien fonctionné. Normalement, les stades devraient être remplis à 95%, c’est une belle performance, seule la compétition de 1994 au Etats-Unis avait affiché un taux de 100%. Il reste environ 300 000 billets en vente (sur un total de 2,8 millions), mais plus aucun pour la finale et les demi-finales. Selon les estimations, 350 000 fans étrangers devraient faire le voyage en Afrique du Sud pour suivre 1 ou plusieurs matches. Le budget global de la manifestation est d’environ 1 milliard de dollars (750 millions d’euros). Les dépenses seront largement compensées par les revenus générés par la vente des droits TV ainsi que par les sponsors officiels. 

Source La Tribune Adel Bounaceur

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires