Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 06:05

Réunis pour l'amour de la musique

Notre-Dame-d-Afrique.jpg.gif

 

Un concert d'orgue, a été donné par sud africain Jérémy Joseph, samedi après midi, dans le cadre de la manifestation « Tlemcen capitale de culture islamique 2011 », à la basilique Notre Dame d’Afrique, Alger. Avant sa tenue, une exposition de photos et une projection de film sur l’Autriche, a été organisée. Parmi les présents on a noté celles de Mme. Aloisia Worgetter, ambassadeur  d’Autriche en Algérie et celle de l’ambassadeur d'Afrique du Sud. Le jeune organiste a enchanté les présents par des  symphonies plus belles les unes que les autres.
De Johann Sébastien Bach à Mendelssohn-Barthélemy en passant par Mozart et Camille Saint-Saëns, dans un  silence « cathédral », jeunes (et moins jeunes) chrétiens et musulmans, en l'espace de deux heures, ont voyagé à travers le temps, remontant jusqu'à l'époque de la belle et grande musique classique.
Selon l’ambassadeur d'Autriche, le choix s'est porté sur Jérémy Joseph, car c’est "un des artistes les plus prometteurs en Autriche" mais aussi pour "ses origines".
En effet ce jeune organiste de 33 ans, né en Afrique du Sud, de parents Indiens, s'est installé en Autriche ou "il excelle depuis de nombreuses années". Elle n’omet pas d'ajouter que " réunir dans un seul espace un public diversifié, un musicien indien, née en Afrique du sud, vivant en Autriche, à l’intérieur d'une église catholique, dans un pays musulman", ne peut qu’être "une belle preuve d'échange et de respect" de cette valeur universelle qu'est la musique.De son coté , Jérémy Joseph approché par Liberté , dans un anglais impeccable n'a pas caché sa satisfaction "enfant de l'Afrique du Sud , c'est la première fois que je viens en Afrique du nord et ça été une très agréable surprise pour moi ". L’ambassadeur d'Afrique du Sud, estime quand à lui que ce genre d’événements "renforce la relation entre les peuples algérien, autrichien et sud Africain, ainsi que leurs gouvernements".
Après ces deux  heures de magie, l'orgue s'est tue de nouveau en promettant de reprendre la parole très prochainement, notamment pour célébrer ses 100 ans, le samedi 08 décembre 2011 sur les mêmes lieux.

Source Liberté Farah Yasmine Nia

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires