Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:20

Tizi Ouzou. Concours de beauté - Miss Kabylie 2011 est de Bouira

Tizi-Ouzou.-Concours-de-beaute.jpg

 

Kechadi Anissa,  Miss Kabylie 2011, est une étudiante au département de langue et culture amazighes, de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Nadia Hammadi et Arhab Narimane ont été sacrées, respectivement, première et deuxième dauphines.

A l’occasion de la 6e édition du concours de beauté qui a eu lieu samedi, Kechadi Anissa, originaire de Raffour, dans la wilaya de Bouira, a été choisie Miss Kabylie. Elle a été élue à l’issue d’un spectacle et d’un défilé de mode qui ont duré plus de trois heures, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Cette nouvelle ambassadrice de la beauté kabyle, âgée de 25 ans, est étudiante au département de langue et culture amazighes à l’université de Tizi Ouzou. «Je suis très heureuse et en même temps émue aujourd’hui. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie», a-t-elle déclaré, juste après la proclamation des résultats du concours.  Nadia Hammadi et Arhab Narimane ont été sacrées respectivement première et deuxième dauphines.

Notons que Kechadi Anissa (2e dauphine de l’édition 2010) a été choisie par les membres du jury pour s’adjuger la couronne de la Miss, parmi les 14 autres filles en lice lors de ce concours.Ce dernier, organisé par l’agence Ray May et la revue de mode Kabylie Magazine, s’est déroulé dans une ambiance festive, notamment avec de la musique et du théâtre, histoire de meubler le programme de l’événement. D’ailleurs, on a assisté à la production de jeunes chanteurs qui ont égayé l’assistance. Celle-ci a eu droit à des chansons aussi bien rythmées que sentimentales avec, entre autres, Samir Sadaoui et Yacine Yafsah. L’artisteMalik Kazoui a, à l’occasion, organisé une vente-dédicace de son nouvel album.

Le théâtre était également de la partie, avec notamment des monologues des comédiens Mouloud Amoura  et  Ithri Alili, un enfant surdoué qui a merveilleusement subjugué le public, en imitant, avec l’art et la manière, l’illustre humoriste kabyle, Mohamed Fellag. Mourad Aït Ahmed, initiateur du concours avec Madame Feriel, a annoncé que la nouvelle ambassadrice de la Kabylie sera l’invitée du concours Miss Berbère de France, qui aura lieu le 17 avril prochain à Paris. Les 15 candidates de cette édition de Miss Kabylie ont été habillées et coiffées par la maison de beauté Finesse d’Akbou. «Tout le monde s’attendait à l’élection de la première dauphine comme Miss Kabylie, mais à la surprise générale, elle n’a pas été couronnée. On ne sait pas pourquoi», c’est, en somme, le commentaire d’une grande partie de l’assistance à la fin du concours. De son côté, Mourad Aït Ahmed nous a expliqué que  «l’élection d’une Miss ne se limite pas seulement à la beauté. Il y a aussi d’autres critères que le jury a pris en considération», nous-t-il précisé.  

Rappelons, par ailleurs, que Lydia Allouche a été sacrée Miss Kabylie 2010. Notons enfin que la 6e édition de Miss Kabylie devait avoir lieu le 11 janvier dernier, à l’occasion des activités de la célébration de Nouvel An berbère, Yannayer. Elle a été reportée en raison des émeutes enregistrées dans plusieurs régions du pays.

Source El Watan Hafid Azzouzi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires