Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 03:56

«Je veux une qualification à la CAN»

Vahid Halilhodzic-copie-2  Le coach national exige un grand match à Casa

 

Le sélectionneur national a animé une conférence de presse avant-hier au cours de laquelle il a estimé qu'«il faudrait faire très attention à cette équipe libyenne» avant de «demander aux joueurs d'arracher la qualification à la prochaine CAN 2013».

«J'insiste une fois de plus en disant que nous ne sommes pas favoris contrairement à ce que pensent certains. Il faut faire très attention à cette équipe libyenne qui, au fil des matchs, a bien progressé», remarque le coach Vahid avant de poursuivre que «Les Libyens ont fait de superbes matchs comme celui contre le Cameroun et ses stars. Vous n'avez qu'à voir ce match contre le Cameroun pour bien comprendre.
De plus, estime le coach Vahid, «je connais parfaitement notre adversaire pour avoir étudié chaque petit détail de cette équipe en visionnant à plusieurs reprises des cassettes de matches de la Libye.» Et au sélectionneur des Verts de confier que ce match «ne va pas être une promenade de santé, il faut faire attention à cette équipe libyenne qui est combative et accrocheuse. J'ai pris en compte tous ces aspects-là et je connais maintenant presque tout de cette équipe dont la motivation est extrêmement élevée. D'autant que les joueurs libyens veulent montrer qu'ils sont là pour se battre pour leur patrie avec ce qui se passe dans leur pays». Quant à un éventuel pronostic du coach Vahid pour ce match aller des éliminatoires du dernier tour de la CAN 2013, le sélectionneur des Verts est très direct en annonçant: «Je veux cette qualification, nous ne sommes pas favoris mais nous pouvons gagner. Nous n'avons pas beaucoup de choix, nous ne pouvons pas rater ce match. Les Libyens sont de véritables provocateurs y compris dans les contestations de décisions de l'arbitre. C'est donc important de se méfier d'eux.». Concernant le choix des joueurs, le sélectionneur des Verts estime que «ce match est compliqué et il faut de l'expérience pour jouer. Ce qui est sûr, c'est que je prendrai ma décision sur le titulaire du poste de gardien de but avant le départ pour le Maroc».
Ce qui veut dire que le coach Vahid a déjà pris sa décision concernant ce poste. Entre M'bolhi, Zemmamouche et Doukha, le coach Vahid aurait donc déjà fait son choix bien qu'il reconnaisse que «M'bolhi est en superbe forme physiquement....» Un signe peut être?... Côté joueurs de champ, le coach Vahid a évoqué le cas de Halliche qui, selon lui, se trouve «bien préparé» et donc potentiel titulaire sans toutefois le montrer. Bien au contraire: «Qu'il soit titulaire ou pas, je ne pourrais le dire pour le moment», remarque-t-il.
Pour Fouad Kadir, coach Vahid dira «C'est malheureux pour Kadir, Je vais avoir deux jours pour évaluer l'état de sa forme, notamment sur le plan psychologique. Si je lui dis cependant de jouer, il jouera. Il est, certes, déçu mais pas abattu», révèle coach Vahid. «Belfodil a un passeport algérien. J'aurais été très content qu'il vienne même comme invité. C'est vrai que les histoires de papiers, c'est difficile. Mais je sais qu'il est très content et fier de venir avec nous. C'est un excellent joueur. C'est une perte pour la France comme avec Feghouli. Aujourd'hui, on construit un groupe qui va pouvoir jouer 8 ans ensemble. On travaille pour l'avenir de ce pays». Par ailleurs, et d'une manière globale, coach Vahid a tenu à préciser lors de sa conférence de presse de jeudi dernier que «ça se jouera sur le mental et nous allons donc axer notre travail sur l'aspect psychologique». Normal quand on sait que la majorité des joueurs de la sélection algérienne ont traversé une période très difficile sur le plan moral durant cette phase de préparation avec leurs clubs respectifs pour ceux qui en ont. Enfin pour être plus direct, le coach Vahid annonce que «je veux des joueurs prêts sur tous les plans.
Je veux cette qualification, nous ne sommes pas favoris mais nous pouvons gagner. Nous n'avons pas beaucoup de choix, nous ne pouvons pas rater ce match», a-t-il conclu le sélectionneur de l'équipe nationale algérienne Vahid Halilhodzic à propos de ce premier match contre la Libye en attendant le match retour prévu entre les 14 et 16 octobre prochain en Algérie.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires