Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 08:49

Conflit Arcelor Mittal - La grève générale et illimitée

 

démarrera demain à partir de 5 heures du matin.

 

arcelormittal.jpg

 

 

 

 

C’est décidé, la grève générale et illimitée démarrera demain à partir de 5 heures du matin». C’est ce qu’a déclaré hier Smaïn Kouadria, secrétaire général du syndicat ArcelorMittal, lors d’une conférence de presse en présence de l’ensemble des délégués syndicaux du complexe sidérurgique.

 

Pour Kouadria : «Toutes les discussions qu’on a eues avec l’employeur n’ont rien apporté de concret vis-à-vis de nos revendications socioprofessionnelles (…) la direction générale d’ArcelorMittal ne veut rien comprendre concernant l’application des décisions de la dernière tripartite, notre principale revendication».

 

Distribuant un document à la presse signé par la multinationale indienne Ispat au moment de son entrée à 70 % dans le groupe de Sider, Kouadria dira : «Voici la preuve qu’ArcelorMittal veut être hors la loi, alors qu’il s’est engagé à respecter la législation et la réglementation du travail telle qu’elle résulte des textes actuellement en vigueur ou à intervenir ». Expliquant les différentes étapes ayant abouti au dépôt du préavis de grève, Kouadria a estimé avoir respecté toute la législation algérienne en matière de droit de grève : «Toute la procédure a été faite en présence d’un huissier de justice, lequel avait établi des procès-verbaux de constat conformément aux textes de lois du pays». Répondant aux provocations de la direction générale d’Arcelor Mittal qui avait déclaré il y a une semaine dans une lettre destinée aux travailleurs l’«illégalité de la grève », le leader syndicaliste rassure les travailleurs des démarches entreprises, mais accuse l’employeur de tentative de division dans les rangs des métallurgistes. Pis encore, Kouadria accuse Le Gouic, directeur général d’ArcelorMittal, d’avoir tenté de nous dresser contre notre propre loi. Il explique : «Au cours d’une rencontre avec ce monsieur, il nous a déclaré : allez voir la justice, si elle vous donne raison, je serai avec vous. C’est stupide, Le Gouic veut nous pousser à agir contre les lois de notre pays qui sont pourtant claires». Plus loin, Kouadria dira que Le Gouic n’est rien. «C’est Luxembourg (le siège central d’Arcelor Mittal, ndlr) qui décide de tout. Nous avons constaté qu’au cours des négociations, Le Gouic écoute mais ne décide de rien. Tout de suite, il envoie nos propositions au Luxembourg, mais sans suite».

 

Le syndicaliste accusera un inspecteur du travail, activant au niveau de l’Inspection du travail d’El-Hadjar et chargé du conflit ArcelorMittal / Syndicat d’entreprise de «complicité dans le dossier du conflit». Et de s’interroger : «Pourquoi cet inspecteur ne veut pas nous délivrer un PV de conciliation ou de non-conciliation ?» Et de poursuivre qu’il existe un plan manifeste de la part d’ArcelorMittal de ne rien investir au niveau du complexe sidérurgique d’El-Hadjar avant 2011, date d’expiration du partenariat Arcelor Mittal/ gouvernement algérien qui est assujetti à une nouvelle autorisation de renouvellement de la part des pouvoirs publics. «Arcelor Mittal ne veut rien investir avant 2011, préférant attendre la réponse du gouvernement algérien quant à un autre accord de partenariat».

 

Pour Kouadria, les travailleurs se sont énormément sacrifiés pour augmenter la production à hauteur de 45 % par rapport à l’année dernière et les dépenses ont diminué autour de 55 %.

 

Enfin, les travailleurs ont applaudi le mot d’ordre de grève, et leur représentant syndical nous a promis que durant la grève, il révélera l’ensemble des scandales concernant le partenariat avec Arcelor Mittal.

 

Source Le Jeune Indépendant Nabil Chaoui

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires