Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 07:12

Algérie - Autoroute Est-Ouest - Cap sur l’entretien

autoroute alger oran

 

Une grande partie des recettes qui proviendront du péage de l’autoroute Est-Ouest sera utilisée pour les travaux d’entretien qui seront lancés périodiquement sur les différents tronçons de ce même axe routier.

Une enveloppe de 150 milliards de dinars sera allouée à cet effet au titre du quinquennat 2010-2014.

«L'entretien des routes qui était considéré, dans le passé, comme le parent pauvre du secteur des travaux publics, est placé actuellement au cœur de sa politique de développement», a souligné, hier, Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, en marge de la mise en service d'un viaduc érigé sur la route menant de Chéraga à Aïn Benian, via les Dunes. Concernant la mise en application de cette politique, M. Ghoul a souligné la difficulté de la tâche. «Il faut reconnaître que nous n'avons aucune expérience en matière de gestion des autoroutes. Nous allons donc nous baser sur la formation pour préparer un personnel qualifié dans ce domaine et pouvoir gérer, dans 5 ou 10 ans, cette autoroute de plus de 1 700 km (y compris pénétrantes et bretelles) avec des compétences algériennes», a-t-il affirmé. Une enveloppe de 150 milliards de dinars sera allouée à cet effet au titre du quinquennat 2010-2014, a-t-il précisé. Evoquant les efforts consentis pour développer l'entretien des routes, le ministre a indiqué que 507 maisons cantonnières avaient été réalisées au cours du quinquennat dernier, et 108 autres sont programmées pour les cinq prochaines années. Le ministère compte également construire un parc pour les engins utilisés dans l'entretien des routes dans chaque wilaya. «L'Algérie ne possédait que 8 chasse-neige au début des années 2000. Elle en dispose de plus de 200 actuellement», a-t-il dit, précisant qu'un guide comprenant les différentes techniques pour entretenir une route a été réalisé au profit des communes. Des cycles de formations diplomantes sont, en outre, organisés régulièrement pour la mise à niveau des personnels chargés de la réfection des routes et des voies express. M. Ghoul a affirmé, par ailleurs, qu'une grande partie des recettes qui proviendront du péage de l'autoroute sera utilisée pour l'entretien de cette infrastructure. Concernant la gestion de cette autoroute, le ministre a expliqué qu’il a été opté pour une gestion en partenariat entre l'Agence nationale des autoroutes (ANA) et une société étrangère spécialisée que nous allons sélectionner prochainement.

Source Infosoir R.N. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires