Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 04:55

La centrale  aura une puissance de

1200 MW

L Algerie sous haute tension

 

Le groupe sudcoréen Daewoo E&C a obtenu la réalisation d'une centrale géante de production d'énergie électrique en cycle combiné à Ras Djinet, dans la wilaya de Boumerdès d'une puissance de 1 200 MW pour plus de 753 millions d'euros, a indiqué ce lundi 13 août la Compagnie de l'engineering de l'électricité et du gaz (CEEG). Le groupe sudcoréen est chargé de la " conception, l'ingénierie, la fabrication des matériels, l'acquisition des équipements et matériaux, la supervision des travaux de génie civil, les travaux de montage, l'installation, les essais, la mise en service des groupes, les garanties et la formation du personnel du client ", selon la CEEG, filiale du groupe Sonelgaz. Le délai de réalisation est fixé à 40 mois. " C'est une extension de la centrale actuelle à turbine vapeur d'une puissance de 650 MW ", explique un haut responsable de Sonelgaz. Le marché a été attribué provisoirement à Daewoo E&C sur la base d'une offre financière constituée d'une partie en dinars de 13 003 847 459 DA, d'une partie en euros de 328 465 094 euros et d'une partie en dollars de 361 375 411 dollars US, selon la CEEG.  L'extension de la centrale électrique de Ras Djinet fait partie du projet de Sonelgaz de renforcer ses capacités de production d'électricité de 12 000 MW d'ici à 2016. Les pouvoirs publics ont décidé d'allouer une enveloppe de 2 000 milliards de dinars (environ 20 milliards d'euros) pour renforcer le parc national de production d'électricité en apportant une capacité additionnelle de 12 000 MW à l'horizon 2016, annonçait dimanche le ministre de l'Énergie et des Mines, Youcef Yousfi. «L'extension de la centrale de Ras Djinet va coûter 40 % moins cher que celles de Koudiat Draouch et de Terga. À l'époque de l'attribution de ces deux centrales, il y avait beaucoup de tensions sur les centrales de production. La demande était très importante sur la réalisation de centrales électriques ", explique un haut responsable de Sonelgaz. Le groupe public a également décidé d'ouvrir l'appel d'offres pour Ras Djinet " aux sociétés spécialisées dans l'assemblage et pas uniquement aux constructeurs de turbines à gaz comme c'était le cas pour Terga et Koudiat Draouch ". " Cette fois, l'appel d'offres pour Ras Djinet a été divisé en lots pour permettre aux entreprises algériennes de participer à la réalisation ", ajoute le même responsable. D'une puissance de 1 200 MW, la centrale de Terga, dans la wilaya de Aïn Temouchent, avait été confiée en 2008 au groupe français Alstom pour 1,35 milliard d'euros. Celle de Koudiat Draouch, dans la wilaya d'El Tarf, d'une même capacité, avait été attribuée la même année à l'américain General Electric pour 1.47 milliard d'euros.

Source Le Jour d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Pèlerin 13/10/2016 18:26

Hello Mezari abd essameud lyes
Thank you very much Indeed .
Ir"s always nice to receive compliments from third persons
All my best tou you
Best regards
Le Pèlerin

Mezari abd essameud lyes 13/10/2016 18:01

Very good job