Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 06:06

La «drogue du réveillon» envahit l’Algérie

drogue algerie

 

Transportée via des convois terrestres, dans les aéroports, mais également à dos de bêtes, enfouie sous le sable, cachée dans les estomacs des narcotrafiquants de différentes nationalités, et circulant clandestinement dans les quartiers, aujourd'hui, la drogue transite par toutes les voies et  tous les moyens, ciblant le pays, qui est, au fil du temps, devenu la cible privilégiée des «narco» de la drogue. Le réveillon sera fêté dans quelques jours par les Algériens, une période qui intéresse beaucoup les «convoyeurs» de cannabis.

Ces «hors-la-loi» multiplient, à cette occasion, leurs tentatives d’acheminement de grosses quantités de kif traité vers les quartiers populaires du pays. En un mois, plus de 3 tonnes de cannabis sont saisis par les services de sécurité. Une moisson qui reflète très bien cet acharnement de livraison de drogue vers l’Algérie.  La période la plus propice pour les narcotrafiquants : Le réveillon. Les Algériens vont fêter, dans quelques jours, la fin de l’année. Une fête qui intéresse également les trafiquants de cannabis. Ces derniers tentent, à chaque occasion pareille, d’inonder le marché algérien de tonnes de kif traité en prenant les frontières algéro-marocaines comme la piste la plus intéressante. Pour preuve, il y a quatre jours, 2,2 tonnes de drogue ont été interceptées par les gendarmes aux lieuxdits El Borma et El Amria, deux communes relevant de Ouargla et Ain Témouchent. Ici,  les narcotrafiquants avaient la certitude que leurs «marchandises» allaient être livrées dans de bonnes conditions, car ces derniers savent très bien où, quand et comment introduire la drogue. Toutefois, les narcotrafiquants ont été surpris par le passage «inattendu» des gendarmes au moment de l’acheminement de ces grosses quantités de drogue du «réveillon». Paniqués à la vue des gendarmes, les trafiquants de «hachisch» ont abandonné les tonnes de cannabis, et pris la fuite vers le pays voisin, le Maroc. Traqués plusieurs heures durant, les gendarmes n’ont malheureusement pas pu arrêter ces «convoyeurs» devant les moyens très importants dont ils disposent.

Ces tentatives d’acheminement de grosses quantités de drogue interviennent par ailleurs, avec la fête de l’année, le «réveillon» qui sera célébré le 31 décembre prochain. Cette conjoncture est une belle opportunité pour les «narco». Cela dit, les vendeurs de drogue essayent par tous les moyens et par différents créneaux possibles d’inonder l’Algérie par les quantités de drogue qui seront versées dans les quartiers les plus populaires du pays.

A Alger-Centre, 25 kg de cannabis du «réveillon» découverts dans un appartement

La drogue parvient malgré le resserrement de l’étau des forces de sécurité, à Alger, voire dans les quartiers de la banlieue. A Alger-Centre, un réseau de trafic composé de quatre membres a récemment été démantelé par la PJ de la division Centre. Cette bande avait l’intention de faire écouler des dizaines de kilos de cannabis dans les quartiers de la capitale, surtout que les trafiquants figurant dans ce réseau avaient bénéficié de l’ensemble des moyens.

En effet, les quatre «fournisseurs» de drogue avaient bénéficié de 7 téléphones mobiles  haut de gamme, fournis par leurs «supérieurs», cela pour leur permettre de communiquer sans  souci avec leurs clients.

Pis, la bande avait également trois véhicules de luxe servant au transport de la drogue vers les lieux où les quantités de cannabis devaient être livrées aux intéressés.

En plus de tout cela, les quatre trafiquants avaient en leur possession une importante somme d’argent, estimée par les enquêteurs de la PJ à plus de 440 millions de centimes.

Une grosse somme représentant les revenus de la drogue vendue déjà par cette bande.

7 kg de cocaïne dans l’estomac des Africains à l’aéroport international d’Alger

Autrefois à l’abri de grosses quantités de drogue dure, l’Algérie est devenu un sérieux pays pour les trafiquants de cocaïne et d’héroïne. La preuve est solide dans la mesure où, en quelques jours seulement, la PAF avait arrêté plusieurs ressortissants africains et autres algériens qui tentaient de faire infiltrer plusieurs kilos de drogue dure, dissimulés dans leurs estomacs. Il y a une semaine, cinq ressortissants maliens avaient été arrêtés à l’aéroport d’Alger, pour tentative d’infiltration de cocaïne vers les quartiers les plus huppés de la banlieue algéroise. En effet, ces derniers avaient une quantité de cocaïne, estimée par les agents de la PAF à 7 kg, enfouie dans leurs estomacs sous forme de capsules, dont 83  ont été dégagées de leurs estomacs au bout de quelques heures.

Avant cette importante saisie, les policiers chargés de sécuriser et de surveiller l’aéroport international d’Alger, avaient réussi égalementà mettre la main sur autre «gros» passage de drogue dure vers Alger, mais cette fois, c’est un jeune algérien qui avait été interpellé en possession de plusieurs centaines de grammes d’héroïne.

Ces saisies accomplies en quelques jours sont arrivées à quelques jours seulement de la fête de fin de l’année, une période où une forte demande de ces substances très fortes est enregistrée.

111 kg de cannabis, 3 kg d’héroïne et 415 capsules d’héroïne saisis par la SWA

Dans un bilan dressé hier par la Cellule de Communication de la Sûreté d’Alger, il a été révélé que durant la période allant de janvier à novembre dernier, 111 kg de résine de cannabis, 3 kg d’héroïne, 415 capsules d’héroïne, et 41 656 comprimés de psychotropes ont été récupérés lors de différentes opérations menées contre les milieux du trafic de drogue.

Des centaines de trafiquants ont été interpellés lors de ces opérations, parmi eux plusieurs ressortissants africains, notamment des maliens, nigériens et Camerounais. 

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires