Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 07:59

Algérie - Les pelotons de sécurité routière en action pour sécuriser l'autoroute Est-Ouest

autoroute-est-ouest-copie-2.jpg

 

Avec leur nouvelle tenue et des équipements très sophistiqués, les nouveaux pelotons d'autoroutes ou comme ils étaient appelés avant les Escadrons de sécurité routière, la Gendarmerie nationale vient de dévoiler son nouveau plan de sécurité, de surveillance et de contrôle du tronçon routier, Est-Ouest, dans le cadre d'une meilleure prévention routière et de sécurité des biens et des personnes prenant la nouvelle route rapide (Est-Ouest), c'est ce qu'a révélé, avant-hier, le lieutenant-colonel chargé de la Cellule de Communication de la Gendarmerie nationale, Abdelhamid Kerroud.

C’est au siège du Groupement de la Gendarmerie nationale de Relizane que cette annonce a été faite par le lieutenant-colonel Abdelhamid Kerroud a indiqué que ces Escadrons de sécurité routière sont déjà mobilisés sur le terrain depuis le 1er décembre dernier. Leur mission se consacre à la sécurité sur la voie rapide Est-Ouest. C’est la seule tâche pour laquelle ils ont été formés. «C’est une nouvelle mesure prise par le Commandement de la Gendarmerie nationale, dont le seul but est de mieux sécuriser les usagers de l’autoroute Est-Ouest», explique le chargé de Communication auprès de la Gendarmerie nationale. S’exprimant également sur cette nouveauté, notre interlocuteur dira : «Ce nouveau dispositif sécuritaire très spécial dans ses missions a été placé dans plusieurs points au niveau de l’autoroute Est-Ouest, et les gendarmes mobilisés pour cette raison relèvent de plusieurs brigades territoriales, donc il y a non seulement un renforcement tout au long de la voie rapide Est-Ouest, mais également une forte présence sur cette voie et bien entendu une nouvelle tâche pour les Escadrons». Encore mieux, pour bien mener cette nouvelle mission, la Gendarmerie nationale a décidé aussi d’utiliser des hélicoptères pour assurer une meilleure couverture tout au long de l’autoroute Est-Ouest, mais surtout pour traquer d’éventuels criminels qui utilisent cette route rapide pour tenter d’agresser les usagers. Par ailleurs, une démonstration a été faite à cette occasion dans la journée d’avant-hier au niveau de la ville de Relizane, avec la présence d’un panel d’Escadrons de la sécurité routière au profit des médias présents également pour couvrir cet événement. Ici, plusieurs routes relevant de la voie rapide Est-Ouest, et appartenant aux compétences des gendarmes de Relizane, sont déjà cadrées par cette nouvelle unité de la Gendarmerie nationale. A Zemmoura, Oued Rhiou, sur la RN 23 et 4, à titre d’exemple, les nouveaux Escadrons sont déjà sur place. Dotés d’équipements adaptés au profit d’un personnel «ajusté», ces Escadrons maîtrisent parfaitement leur nouvelle mission, et ce, au grand bonheur des usagers de la route Est-Ouest, d’autant que sur les dix derniers mois passés plusieurs actes d’agressions avaient ciblé plusieurs centaines d’automobilistes. Des agressions dont les seuls auteurs sont de jeunes personnes, agissant sous forme de réseaux, qui n’ont pas hésité à cibler les usagers de la route Est-Ouest, et de procéder au vol de leurs véhicules. Face à cette recrudescence et à cette nouvelle forme de criminalité ayant ciblé les utilisateurs de l’autoroute Est-Ouest, les gendarmes étaient contraints de mieux s’adapter à ces crimes des routes. C’est pour cette raison essentielle que ces nouvelles brigades sont appelées pour lutter contre le crime sur les routes, mais aussi veiller à une bonne circulation routière sur cette importante voie.   

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires