Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 09:09

«Alger redeviendra blanche»

bulldozers-en-action-a-Kouba.jpg

 

Plus de 1000 tables clandestines qui ont disparu en une journée dans les marchés informels à Alger.

La capitale veut reconquérir son image d'antan. Celle d'Alger la Blanche. Lancée depuis le 28 août dernier, l'opération du démantèlement des marché informels, a enregistré pas moins de 1000 supports. Des tables d'expositions pour les ventes des différents produits dans les marchés informels à travers plusieurs arrondissements de la capitale algérienne, ont été démantelées rien que pour la journée d'hier, à-t-on appris du chargé de la communication de la Dgsn. «L'opération du nettoyage des trottoirs a commencé depuis bien longtemps. Mais, ce n'est qu'après avoir commencé à nettoyer les espaces des marchés clandestins que l'ampleur de cette opération a pris forme à travers les médias», a-t-il ajouté. El Harrach, Bir Mourad Raïs, Bir Khadem, Kouba, Hussein Dey, Dar El Beida et plus, sont quelques-uns des arrondissements concernés par cette opération qui se poursuivra jusqu'à l'éradication totale des marchés informels à Alger. L'opération se poursuivra à travers le territoire national, selon le chargé de la communication de la Dgsn. Il est bien de rappeler qu'avec peu de moyens, il est toujours très facile de détruire des bâtisses quelconques, mais combien de temps à attendre et de moyens à mettre en place pour remédier à cette situation anarchique qui n'a que trop duré depuis? «J'ai grandi et fait ma vie grâce à ma petite table du marché noir, mais je me sens perdu d'un jour à l'autre à cause de ce revirement de situation», a indiqué Mohamed L, 30 ans, marié, deux enfants qui a pris place au marché informel à Kouba. Hier tôt le matin, différents engins des travaux publics et camions grand tonnage, employé de Net Com, Asrout ont été mobilisés pour déblayer le marché informel à proximité de la station de bus à Kouba. Les quartiers de Jolie Vue, Diar El Afia, ont connu la même opération de nettoyage dans cette localité. Présent sur les lieux depuis 3h30 du matin, Ladjailia Mokhtar, président de l'Assemblée populaire communale de Kouba revient sur le sujet «Nous avons plus de 3000 demandes pour les locaux commerciaux, tous venant des personnes activant dans le marché informel à Kouba». Poursuivant son intervention pour rassurer les citoyens quant à la prise en charge de leurs préoccupations, il ajoutera que «Nous sommes en train de faire tout le nécessaire, afin d'étudier les demandes et dossiers qui répondent aux critères de sélections, avant de répondre aux besoins de la population», dit-il, en précisant qu'«il y a un nombre très important des personnes qui viennent d'autres communes et qui seront pris en charge par leurs communes respectives», selon M.Ladjailia. Les déclarations effectuées au niveau de la Cnas et la Casnos, sont déterminants pour faire la part des choses, entre les chômeurs et ceux qui travaillent et expriment des demandes pour l'obtention de locaux commerciaux et autres aides sociales. Un centre commercial de quatre étages sera construit dans le même endroit, afin de recaser les demandes des citoyens dans un cadre légal dans un délai de 18 mois, selon le P/APC de Kouba. Interrogés sur les tenants et les aboutissants de cette opération de nettoyage, des citoyens de tous âges y compris des gens qui activent dans les marchés informels depuis bien longtemps avancent «d'une part, c'est une bonne chose du moment que cela permet de réduire les agressions quotidiennes et les comportements de voyous de certains revendeurs à la sauvette, d'autre part, ce sont toujours les pauvres qui payent les pots cassés», regrette-t-on.

Source L’Expression Amar Chekar

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires