Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 07:32

Incertitudes sur le remaniement gouvernemental

Ouyahia

 

Demain, c'est l'ouverture de la session parlementaire de la septième législature issue des législatives du 10 mai 2012, et un Conseil des ministres est attendu pour la deuxième semaine du mois en cours pour que les députés puissent trouver une matière de travail qui portera notamment sur le projet de loi des Finances de 2013, amendement de la loi sur les hydrocarbures et probable révision de la loi électorale. Cependant,  pour l'instant, "le chef de l'Etat n'a toujours pas convoqué ses ministres pour une réunion du Conseil des ministres", alors que c'est la confusion totale sur l'avenir du gouvernement Ouyahia, ce qui ne veut pas dire l'avenir de ce dernier, car comme Premier ministre, il est tenu de finaliser plusieurs dossiers importants qui sont sur la table de l'Exécutif.

Toutefois, les rumeurs s'accélèrent sur un éventuel remaniement ministériel et  selon des sources bien informées, Ahmed Ouyahia a déjà tenu depuis le début du mois d'août, cinq réunions du gouvernement dédiées notamment à la préparation de la rentrée sociale, le budget de l'Etat pour 2013, l'amendement de la loi sur les hydrocarbures et enfin l'amendement de la loi électorale concernant la réduction de score éliminatoire de 7% à 5% dans le cadre de la préparation des élections locales prévues, le 29 novembre prochain.

Selon les mêmes sources "une réunion du gouvernement est programmée pour mercredi prochain". Celle-ci sera consacrée à l'écoute du ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, Daho Ould Kablia notamment sur l'éventuelle révision du code électoral amendé récemment dans le cadre des réformes politiques. Il sera question aussi de mesures portant sur "des pensions mensuelles pour les employés de l'armée nationale, dont  les invalides du service national  et les rappelés de l'armée dans le cadre de la lutte contre le terrorism ".

Selon nos sources toujours, Ouyahia avait présidé jeudi dernier, un conseil interministériel. Cette réunion a été consacrée à la rentrée scolaire et universitaire. Sachant que pour ce dernier, le secteur est géré par intérim par le ministre de la jeunesse et des Sports, El Hachemi Djiar.

Il est à souligner qu'après trois mois des législatives et pour ce début de mois de septembre, des informations contradictoires ont été rendues publiques par des médias sur le travail de l'exécutif.

Dans ce cadre, notre confrère "Le Soir d'Algérie" a annoncé dans son édition d'hier que Ahmed Ouyahia présidera, aujourd'hui,  la première réunion de la Commission nationale des élections.

Il est à noter que cette commission est présidée par le Premier ministre. Elle est  constituée de ministres directement concernés par la préparation et le déroulement des différents scrutins nationaux. Cette fois-ci, il s'agit des élections  locales du 29 novembre prochain.

Selon la même source "Ouyahia a convoqué également deux autres réunions durant la semaine : celle du Conseil national des investissements, pour mardi prochain puis pour jeudi, une autre qui sera consacrée au Conseil des participations de l'Etat ".

Jeudi dernier, le site "TSA" a rapporté jeudi dernier : "Les ministres ont été destinataires, mardi 28 août, d'un télex urgent signé par El Mehdi Nouari, le chef de cabinet du Premier ministre, les informant du report de deux réunions : la 65e session du Conseil national de l'investissement (CNI) et le Conseil national des participations de l'État (CPE). La session du CNI est repoussée au 4 septembre et la tenue du CPE, sous la présidence du Premier ministre Ahmed Ouyahia, est reportée au 6 septembre". Ce qui laisse croire que le chef de l'Etat va annoncer le nouveau gouvernement dans la semaine en cours, mais le Premier ministre, Ahmed Ouyahia est maintenu puisque c'est lui qui présidera la prochaine réunion du CPE. Il faut dire que le gouvernement est le premier responsable de l'exécution du programme du président Bouteflika et il est donc maintenu ; aussi rien n'oblige en matière de Constitution son changement. 

Source Les Débats Nacera Bechar

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires