Recherche

Album photos

Voir tous les albums

Présentation

Archives

Images aléatoires

  • moliere nicolas mignard
  • anne-marie-carriere.jpg
  • france-algerie-copie-1
  • imagesCA82L3S9
  • photocompostelle-002.jpg
  • 2 Fete Vebre 23 juillet (95)

Algérie – A l’approche de l’Aïd - Des gâteaux, que des gâteaux !

gateaux-de-l-aid.jpg

 

Des gâteaux de grand-mère, bien gros et bien consistants, même si certains restent indétrônables.

Plus question de traîner... Les quelques jours qui suivent vont être pleinement remplis entre – toujours ! - les repas, les achats de vêtements et d’ingrédients pour les retardataires et, surtout, la grande aventure du gâteau de l’Aïd ! Et les artistes, ce sont nos jeunes filles et jeunes femmes qui ne se contentent plus des traditionnelles pâtes à makrout-chamia à base de semoule bien sablée ou de pâte à griouèche-samsa-sebiâte el qadi à base de farine, ou encore de ces pâtes de mouskoutchou, cornes de gazelles et différents caâk ! Non !
Nous n’avons plus, au menu de la «fouara», seulement des gâteaux grand-mère, bien gros et bien consistants ! Même si certains restent indétrônables ! Mais toute une panoplie de petites choses. Des préparations ingénieuses et multiformes qu’elles nous découperont amoureusement en carrés, en losanges… qu’elles garniront encore avant de patiemment les placer dans des caissettes multiformes en papier, alliant admirablement couleurs et ingrédients.

Elles mélangent, s’échangent et améliorent les recettes d’où qu’elles soient. Car leurs gâteaux sont polyculturels : elles marient agréablement le miellé aux glaçages et meringues européens, en y incrustant les crèmes étagées russes, sans omettre les noix de coco et autres fruits exotiques des pays tropicaux. Les recettes ? Vous pouvez vous en procurer partout, dans n’importe quel… cercle féminin ! Des cahiers et des carnets personnels sont ainsi soigneusement confectionnés et enrichis d’année en année, devenant de véritables «précis» de gâteaux de fête. Les recettes sont sûres : elles ont été testées bien avant l’Aïd !

De plus, il y en a pour tous les goûts et… pour toutes les bourses, puisqu’un plateau au four peut vous faire obtenir une bonne platée de minuscules choses à déguster et non à engloutir ! Une sorte de passage du gourmand au gourmet, en fait ! La fureur est générale et l’appétit gargantuesque, visible et repérable au niveau de toutes les rues et venelles où une multitude de petits revendeurs s’installent, assurés d’écouler leurs marchandises et aromates auprès des jeunes filles des maisons du coin qui ne peuvent pas trop s’éloigner du logis familial car les heures de la journée sont si courtes et les jours sont comptés ! Des gâteaux, des gâteaux, des gâteaux ! On en aura plein la vue, plein les plateaux, plein l’estomac. Vive l’Aïd et vides les poches ! Car la folie gargantuesque à l’état primaire l’emporte !...      
Source El Watan – Djoullanar

Le Pèlerin

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés