Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 03:04
Ruée vers la Poste
on vide les comptes 
A quelques jours de l'Aïd El Fitr, des milliers d'Algériens affluent aux bureaux de poste pour retirer leur argent. Retraités, pères de familles, femmes et jeunes passent de longs moments dans de harassantes files d'attente.
Compte tenu de la nature de l'événement à célébrer et le nombre de clients que compte Algérie Poste, l'affluence ne fera qu'augmenter dans les prochains jours. C'est du moins ce que croient, dur comme fer, plusieurs usagers rencontrés hier, à l'agence postale "Clauzel" de Sidi M'hamed. La salle, a-t-on constaté, était noire de monde. Plusieurs clients ont dû rebrousser chemin. Certains ont préféré se rendre à la grande poste. Hélas, là encore la situation n'est pas meilleure, apprend-on. Outre ces deux bureaux de poste du centre de la capitale, le scénario est quasiment le même dans toutes les wilayas du pays. A Alger la phobie du manque d'argent est perceptible. Les usagers de la poste ne sont pas prêts à oublier le calvaire qu'ils ont vécu les deux dernières années.
Le manque de liquidités a frappé de plein fouet certains bureaux, alors que d'autres, pris d'assaut par les usagers, n'ont trouvé mieux que de plafonner le montant des retraits. Cette année, du moins, jusqu'à la journée d'hier, l'argent était bien disponible. En attendant de connaître les surprises, bonnes ou mauvaises que nous réservera Algérie Poste, les Algériens continuent, quand même, de retirer leur argent. Mais, avec l'effet du mois de jeûne, la canicule et l'exiguïté de certaines agences, l'on assiste continuellement à des altercations et des scènes de colère. Avec ses 15 millions d'abonnés, dont 13 millions de comptes réguliers, Algérie Poste fait face à de véritables marrées humaines, notamment à l'occasion des fêtes religieuses. Un nombre d'usagers en continuelle augmentation, mais sans que les infrastructures et le personnel ne suive. Conséquence, le service est souvent décrié et la gestion des flux est aléatoire. Ainsi, malgré l'engagement du directeur général d'Algérie Poste d'assurer la disponibilité des liquidités, les clients restent méfiants. Une méfiance due notamment à la mauvaise qualité du service et sa lenteur. Pourtant pour répondre à la forte demande exprimée, les employés de la poste devaient faire preuve de célérité et d'une meilleure organisation. Ce qui n'est point le cas. "Le nombre de guichets n'a pas été augmenté, les distributeurs automatiques de billets sont continuellement en panne, même à la grande poste d'Alger "nous dira un résident. Même la décision d'ouvrir les bureaux de poste la nuit, en cette dernière semaine du Ramadhan, de 21h jusqu'à minuit, risque de s'avérer inopportune. Et pour cause, tout laisse à croire que la poste sera grandement sollicitée, en raison notamment du versement des salaires de certains corps importants. C'est le cas entre autres, des employés de la défense, des hauts cadres de l'Etat, sans compter les nombreux fonctionnaires qui retireront leurs petites économies pour faire face aux dépenses de l'Aïd. Mais les invités surprise sont les retraités. En fait, plus de deux millions d'entre eux percevront leur pension avec une revalorisation de 9% et avec effet rétroactif à partir de mai 2012 avant l'Aïd El Fitr, a déclaré récemment le ministre du Travail par intérim Djamel Ould Abbes. Pas moins de 2 077 980 retraités percevront leur pension mensuelle avec la nouvelle revalorisation de 9% et avec effet rétroactif avant le 20 août courant, soit avant l'Aïd El Fitr, a-t-il précisé. Si la nouvelle est bonne pour cette catégorie, il n'en demeure pas moins que le défi, est désormais, dans le retrait de cet argent.
Source Les Débats Aomar Fekrache
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires