Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 06:40
Algérie - L’Entreprise de gestion touristique de Tipasa: la mise à niveau reléguée au second plan
la-corne-d-or.jpg  tipasa-la-corne-d-or-2.jpg
    
Une enveloppe d’un montant de 4 milliards de dinars avait été allouée par les pouvoirs publics pour moderniser les 3 unités de l’Entreprise de gestion touristique de Tipasa (EGTT).
Or, ce qui «aveugle» les citoyens, à la veille de chaque saison estivale, c’est l’acquisition de la carte d’accès au complexe touristique la Corne d’or. Les familles locataires des bungalows de ce petit coin paradisiaque payent cher leur séjour, et sont incommodées par la présence de milliers de personnes qui envahissent les espaces trop exigus. Les gestionnaires de ce «joyau» du secteur du tourisme sont soumis aux pressions des citoyens de tous bords pour «décrocher» le sésame. Le coût d’une journée pour 2 personnes en pension complète à la Corne d’or revient à 16 500 DA. Il suffit de faire un tour, le vendredi, pour se rendre compte de l’enfer dans lequel vivent les locataires de la Corne d’or.
«Pour éviter tous ces problèmes de carte, nous explique le DG de l’EGTT, l’accès sera libre à ce complexe à l’été 2013. Nous allons seulement assurer la sécurité au niveau des bungalows, et tout le monde sera satisfait, il faut s’y soumettre, dommage pour les clients», enchaîne-t-il. En effet, les spéculations avaient atteint un degré de stupidité ces derniers jours jusqu’à pousser des inconscients à répandre de fausses informations. La rumeur en Algérie demeure le sport favori. «Tout ce qui a été écrit et dit au sujet de l’EGTT n’est que pure affabulation et des mensonges, disent nos interlocuteurs. Nous sommes concentrés sur les travaux de mise à niveau de nos complexes», nous précisent Rabah Chiah et les cadres de cette entreprise publique.
Pour revenir aux choses intéressantes qui définissent l’avenir des 3 unités de l’EGTT, selon les gestionnaires, il y a eu 7 soumissionnaires qui avaient été retenus sur les 34 opérateurs qui avaient retiré les cahiers de charge. Les travaux débuteront au complexe la Corne d’or, dans le courant du 2e semestre de l’année 2013. Toutes les activités liées à la culture et les loisirs au pluriel seront orientés vers ce complexe. «Ce sera un club qui n’accueillera que ses adhérents, afin de le préserver des déviations de sa vocation», affirme le responsable de l’EGTT. L’unité Corne d’or est constituée de 100 bungalows et un parking aménagé pour une soixantaine de véhicules.
Une 1re tranche des travaux programmés pour les complexes Matarès et Tipasa village, d’une capacité d’accueil respective de 1200 et 1000 lits, sera engagée simultanément l’année prochaine. Ces deux complexes touristiques, Matarès et l’ex-CET abriteront les congrès et conférences, pour le premier, et le tourisme familial pour le second. L’important, c’est que l’EGTT, une entreprise publique du secteur du tourisme qui n’a jamais enregistré de travaux de rénovation et d’aménagement depuis sa mise en service en 1969, engage des travaux pour se mettre à niveau et changer de look afin de faire face aux exigences d’une clientèle qui a plusieurs choix.
Durant le mois de Ramadhan, on annonce déjà la fermeture des complexes Matarès et Tipasa village. Les vacanciers peuvent prolonger leur séjour estival pendant ce mois sacré de Ramadhan au niveau du complexe Corne d’or. L’EGTT propose des prix qui défient toute concurrence.
Source El Watan M'hamed Houaoura
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Excusez-moi, mais il me semble que ce texte est contradictoire, il est dit dans un premier temps que l'accés au complexe sera libre dès l'été 2013, puis dans un second temps que le club
n'acueillera que ses adhérents.


Dans l'attente d'une réponse de votre part, cordialement
Répondre