Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 04:16

Concours national «Mondial du pain» à Tipasa

La bonne farine d’Azzazga

Concours-national-Mondial-du-pain--Tipasa.jpg

 

L’artisan boulanger, Khaled Salim de Tizi Ouzou, lauréat du concours national sur les pains spéciaux et la viennoiserie, représentera l’Algérie au «Mondial du pain» qui se tiendra, en septembre 2013, à Saint-Etienne.

Le CFPA de Tipasa a abrité, en fin de semaine dernière, le Concours national des boulangers, une édition qualificative pour la 4e édition du  «Mondial du pain» qui aura lieu au mois de septembre 2013 à Saint-Etienne (France). C’est l’artisan boulanger, Salim Khaled, et son épouse, artisane également, de la commune d’Azzazga (Tizi Ouzou) qui ont remporté l’épreuve et représenteront l’Algérie au «Mondial du pain» 2013. Plusieurs pays participeront à ce concours mondial, dont l’objectif est la défense et la promotion du pain fabriqué avec des méthodes traditionnelles.

L’ambassadeur du pain algérien, le Mozabite Bougaïla Moussa, qui avait participé à trois éditions et avait été distingué à l’échelle mondiale, s’est attelé, avec les responsables du CFPA de Tipasa et de l’Union nationale des boulangers algériens, en partenariat avec l’Eurl Boushaba assurant des formations des jeunes, «Baking center», à prendre en charge et assurer le succès de cette manifestation, qui perpétue les us et coutumes nationaux en matière de confection des différents pains et brioches. Les membres du jury, des ambassadeurs du pain, venus de France, se sont montrés très stricts et exigeants dans la notation des candidats. L’assistance nombreuse, dans une ambiance sympathique, a eu droit à la dégustation d’une grande variété de pains traditionnels dépourvus de tous produits chimiques.

Les candidats devaient donner des explications et des arguments détaillés dans la composition du pain, des arômes, du poids et des saveurs de leurs créations. «La mauvaise qualité de la farine utilisée dans le pain est à l’origine des accidents de santé chez les personnes», déclare Mme Christine Claude, membre du jury. L’ambassadeur du pain, le Français Nurry Pierre, a précisé à son tour, qu’«à travers le Mondial du pain, nous voulons démontrer que le respect des traditions peut se conjuguer de manière constante à la modernité des matériels, des technologies et aux obligations sociétales du présent et de l’avenir».

L’ambassadeur du pain, Moussa Bougaïla, enchaîne : «Le métier de boulanger demeure un bon créneau pour les jeunes Algériens en quête de travail. Il suffit d’aimer le pain», conclut-il. Il faut rappeler que le lauréat, qui représentera l’Algérie en compagnie de son commis à la prestigieuse rencontre mondiale du pain qui se tient tous les deux ans en France, a participé en même temps que trois autres maîtres-boulangers, venus de Mostaganem, Oran et Alger, sélectionnés au niveau national, à la quatrième rencontre du pain.

La manifestation de Tipasa a connu un fort engouement, avec à la clé l’organisation, à partir du 22 octobre, d’une semaine de formation, sur la fabrication de pains spéciaux, offerte aux stagiaires de plusieurs centres de formation professionnelle de la région Centre du pays.

Source El Watan M'hamed Houaoura

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires