Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 07:57

La 5e Olympiade nationale des métiers de la formation professionnelle à Tipasa - Elle démarrera aujourd'hui 26 février

formation-professionelle.jpg

 

Les compétitions locales de Tipasa de la 5e Olympiade nationale des métiers de la formation professionnelle démarreront ce dimanche, 26 février, et s’étaleront jusqu’au 1er mars au CFPA chahid Youcef-Benkhrouf.
Les joutes, qui concernent 35 métiers et qualifications professionnels, mettront aux prises 345 concurrents, selon des responsables de la direction locale de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
Les Olympiades, qui en sont à leur 5e édition, constituent “une compétition et un véritable défi lancé par le ministère de la Formation et de l’Enseignement Professionnels et ont pour objectifs la traduction des orientations politiques de l’État à travers la mise en œuvre du programme de réforme, la réponse au manque de main-d’œuvre par la valorisation des savoirs et savoir-faire, ainsi que par la vulgarisation des métiers demandés par le marché du travail en procédant à la création d’un véritable réservoir de main d’œuvre qualifiée et la motivation des jeunes, de leurs professeurs, de leurs employeurs, en vue d’atteindre des niveaux d’excellence qui créeront une concurrence bénéfique à l’économie”, indiquent les mêmes sources qui ne manquent pas, par ailleurs, de mettre en exergue les classements honorables et encourageants des stagiaires de la wilaya de Tipasa lors des éditions précédentes. Ainsi, lors des premières Olympiades qui se sont déroulées à Alger en 2005, le secteur de la formation professionnelle s’est adjugé une 3e place au niveau national lors du classement final, une 2e place durant les Olympiades nationales de 2006, une 1re place lors de la 3e Olympiade de 2008 et une 1re place lors de la 4e Olympiade de 2010.
Par ailleurs, lors du point de presse animé par Mohamed Ouali Arezki, le directeur local de la formation professionnelle, il a été annoncé le déroulement de la 5e conférence-exposition nationale sur la formation professionnelle et d’accompagnement des femmes pour le progrès économique et social et ce du 4 au 15 mars avec la participation de quelque 60 femmes rurales, celles au foyer, et les femmes ayant bénéficié du dispositif alphabétisation qualifiante et catégories particulière. Les objectifs visés par les initiateurs de cette manifestation sont de mettre en valeur le rôle des femmes dans le développement économique, la valorisation des efforts de l’État en faveur de leur promotion ainsi qu’à renforcer leur rôle dans le développement local.
Sur un autre registre, les responsables locaux de la formation et de l’enseignement professionnels ont annoncé que quelque
3 897 candidats tous modes confondus se sont inscrits dans les différents établissements relevant de cette institution sur une prévision espérée de l’ordre de 6 895 candidats. Ces données, arrêtées au 9 février, ont amené les responsables du département d’El Hadi Khaldi à repousser la date de clôture des inscriptions et une instruction ministérielle a été diffusée en ce sens, rappelle-t-on. Selon les mêmes chiffres, les inscrits en mode formation résidentiel sont 1 099, en mode apprentissage 587, en cours du soir
1 057 et les femmes au foyer ont été quelque 1 154 à s’inscrire pour la wilaya de Tipasa, selon les mêmes statistiques. Pour la présente session de nouvelles spécialités sont introduites à l’image du “garnissage auto et ameublement”, “mécanique réparation machines agricoles”, “habit traditionnel”, “photographie” et “paysagiste”. Pour les personnes incarcérées, il a été dégagé 131 postes de formation respectivement en horticulture, ferronnerie d’art, peinture vitrerie, maçonnerie, serrurerie ferronnerie, pâtisserie, cuisine de collectivités, initiation en informatique, coiffure hommes et enfin blanchisserie pressing, indique un rapport détaillé émanant de la direction locale de la Formation professionnelle et de l’apprentissage. À cela s’ajoute une alphabétisation qualifiante au profit de la population ayant suivi des périodes d’alphabétisation de courte durée (6 mois).
Pour la rentrée de février 2012, seulement 20 femmes vont pouvoir en bénéficier dans la seule spécialité de la couture et aussi uniquement 31 hommes dans les spécialités “entretien des espaces verts”, “apiculture”, “maçonnerie” et “peinture vitrerie”. En outre, la formation conventionnée fait timidement son apparition puisque sur un total de 240 postes de formation offerts par le département de El Hadi Khaldi, une entreprise chinoise s’est proposée de former 20 éléments cantonniers, le Cnepd formera 120 chauffeurs de taxis, la Chambre d’agriculture prendra en charge 20 éléments en apiculture, l’École des handicapés assurera la formation de 20 stagiaires en spécialité “gâteaux” et 20 autres en ébenisterie. L’hôpital de Koléa formera quant à lui 20 magasiniers et le Croissant-Rouge algérien assurera à 20 stagiaires une initiation à l’informatique.
Le secteur au niveau de la wilaya de Tipasa a bénéficié d’un (01) Institut national spécialisé de la formation professionnelle à Hadjout et de 14 CFPA répartis à travers les communes de Gouraya, Bousmaïl, Cherchell, Koléa, Fouka, Tipasa, Sidi Ghilès, Attatba, Merad, Ahmer El Aïn Douaouda, Hadjout, Bourkika et Menaceur. La date de la rentrée officielle est fixée au dimanche 26 février.

Source Liberté Mohammed Djamel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires