Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:25

Paris s'abstient de critiquer Alger

otages algerie

 

Deux Français sont «revenus » sains et saufs de la prise d'otages en Algérie, a affirmé vendredi le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, en s'abstenant de critiquer l'Algérie pour son opération sur le site gazier visé par une attaque terroriste.

« Il y avait très peu de Français sur cette base, particulièrement étendue, à 1.600 km au sud d'Alger », a déclaré le ministre sur la radio RTL. «Nous avons des nouvelles de deux d'entre eux qui sont revenus. Pour ce qui concerne les deux autres, s'il y en avait deux autres, nous n'avons pas à ce stade plus d'informations, nous espérons en avoir dans la matinée », a-t-il ajouté.

Interrogé sur l'intervention de l'armée algérienne, M. Valls s'est refusé à toute critique: « Quand on est confronté au terrorisme, quand on le combat ensemble, j'invite à la prudence sur les critiques », a-t-il dit « parce que ce sont des Algériens qui sont concernés, avec évidemment les Occidentaux, mais ce sont d'abord les Algériens qui ont connu des dizaines de milliers de morts pendant les années noires ».

« Nous ne savons pas si l'opération est terminée, je reste extrêmement prudent quant à l'analyse qu'il faut faire de cette situation », a-t-il insisté. Le ministre a indiqué ne pas avoir de bilan précis après l'assaut de l'armée algérienne jeudi après-midi «parce que c'est loin, parce que c'est confus, parce que la base est très étendue (...) parce qu'il y avait des centaines de personnes, d'abord des Algériens et aussi évidemment des salariés occidentaux, dont quelques Français, parce que c'est une opération de l'armée,

parce que les terroristes sont extrêmement bien armés, très déterminés, fanatiques ». L'opération de l'armée algérienne a été menée dans « des conditions que je ne connais pas », a aussi dit M. Valls.

Interrogé sur l'éventuelle présence d'un jihadiste français dans le commando, il a répondu: « Nous n'avons pas d'information ». « Depuis des années, il y a des Français jihadistes (...) à la fois en Afghanistan, en Syrie, très peu au Sahel, ils sont évidemment surveillés par les services de renseignement ».

En France, « la menace est là » même si elle n'est pas précise. Sur internet « il y a des appels au jihad. Nous prenons avec beaucoup de sérieux toutes ces menaces », a-t-il ajouté.

Source L’Expression Karim Mohsen

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires