Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:31

Des Algériens, emboîtant le pas aux Libyens et aux Egyptiens

emeute-lybie.jpg

 

Des Algériens, emboîtant le pas aux Libyens et aux Egyptiens, ont appelé via les réseaux sociaux, à un rassemblement devant l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique, pour dénoncer le film "L'innocence des musulmans", diffusé aux Etats-Unis, et jugé fortement offensant à l'Islam. Si l'action n'a pas eu lieu, il demeure que l'Ambassade en question a été alerté.

Il a, en effet, mis en garde hier, les ressortissants américains afin d'éviter tout déplacement non indispensable. C'est ce qu'ont rapporté les médias américains qui ont évoqué des appels à manifester.

Une crainte, à plus d'un titre, justifiée après ce qui s'est passé en Libye et en Egypte. Si au pays des pyramides des "indignés" se sont contentés de brûler le drapeau américain en guise de protestation, en Libye les choses on été bien plus graves. En effet, l'ambassadeur américain à Benghazi, J. Christopher Stevens, et 3 fonctionnaires du consulat ont été tués dans une attaque. Des manifestants ont tiré avant-hier, aux lance-roquettes sur le consulat américain de la grande ville de l'Est libyen pour dénoncer l' "Innocence of Muslims". "L'ambassadeur a été tué ainsi que trois autres fonctionnaires", a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur Wanis al-Charef. La mort de M. Stevens a été confirmée par un tweet du vice-premier ministre libyen, Moustapha Abou Chagour, ainsi que par le président américain Barack Obama qui condamne une "attaque outrageuse".

L'ambassadeur était au consulat avec un groupe d'employés de l'ambassade pour tenter d'évacuer le personnel de la représentation quand il a trouvé la mort. Le diplomate et les autres victimes venaient de monter à bord d'une voiture pour quitter le consulat et se réfugier dans un lieu plus sûr quand le véhicule a été pris pour cible, a précisé un officiel libyen.

Hier, la Libye a présenté ses excuses aux Etats-Unis. "Nous présentons nos excuses aux Etats-Unis et au peuple américain et au monde entier pour ce qui s'est passé", a déclaré lors d'une conférence de presse à Tripoli Mohamed Al-Megaryef, président du Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique du pays. "Nous nous tenons aux côtés du gouvernement américain face à ces (...) assassins", a-t-il encore dit, qualifiant l'attaque de "lâche"… mais les coups étaient partis de part et d'autre !

Une provocation gratuite

Le film à l'origine des violences qui s'intitule, comme cité plus haut, "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans") a été réalisé par un Israélo-Américain, Sam Bacile, promoteur immobilier de 54 ans, qui a déclaré au quotidien américain Wall Street Journal après la manifestation du Caire : "l'islam est un cancer".

Le long métrage, un navet offensant qui a coûté 5 millions de dollars, a reçu, notons-le, le soutien du controversé pasteur américain Terry Jones, qui avait créé la polémique en brûlant des exemplaires du Coran en avril. Sam Bacile a expliqué avoir levé cinq millions de dollars auprès d'une centaine de donateurs juifs, qu'il n'a pas identifiés, pour financer le film qui est de l'avis de tout le monde, d'une qualité si médiocre. D'ailleurs l'"Innocence des musulmans" -un intitulé dérisoire- a été projeté dans l'indifférence générale il y a quelques mois dans un cinéma de Los Angeles. La bande-annonce, postée en juillet sur YouTube, était passée inaperçue jusqu'à ces derniers jours, quand des utilisateurs de Twitter l'ont relayée. Au contenu provocateur, ce film sera-t-il une provocation de trop ? Sans aucun doute ! Les extraits, qui ont filtré sur le Net -d'une médiocrité suffocante- laissent comprendre que (ses) concepteurs n'ont eu aucune prétention à l'art. Mahomed (QSSSL) est présenté comme un coureur de jupons qui approuve les abus sexuels contre les enfants…

En quelque mots, c'est un long métrage qui suscitera l'indignation non seulement du monde arabo-musulman tellement le contenu est aussi insultant qu'insignifiant sur le plan artistique.

Source Les Débats Hamid Fekhart

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires